Quand une enseigne aussi connue du grand public que E.Leclerc se lance sur le créneau des économies d'énergie, la communication autour de l'événement est forcément tous azimuts. Aussi, depuis la rentrée a-t-on pu voir et entendre les aventures de la famille W, qui cherche à faire dans sa maison des travaux d'économies d'énergie. En profitant du programme des «Primes énergie» lancé par l'enseigne, le consommateur peut bénéficier de cartes-cadeaux à dépenser dans les magasins E.Leclerc, après avoir investi dans un chantier «vert». A mi-chemin entre les publicités habituelles de la chaine vantant ses prix bas et ses avantages, et celles du ministère de l'Ecologie, cette campagne utilise plusieurs ingrédients : la famille décidant d'améliorer son futur, la volonté de réaliser des économies. Vêtus comme des personnages futuristes des vieilles séries-télé, les W cherchent des solutions pour réaliser leurs travaux moins chers, jusqu'à l'apparition, dans un halo de lumière, des fameuses primes-énergie. «Le spot met en scène de façon didactique et fantastique, la famille W, et axe le discours sur les problématiques financières d'une famille lorsqu'elle investit pour des travaux d'économies d'énergie», explique l'agence. «Le message est volontairement premier degré, afin de simplifier le discours, mais c'est dans la création et la mise en scène que le second degré est utilisé». C'est l'agence Australie qui a conçu cette campagne TV, radio, presse, web et PLV, soutenue par un site Internet dédié, http://www.lenergiemoinscher.com, expliquant le principe des primes et détaillant les démarches à effectuer.

actionclactionfp