Inventer, créer, innover… n'appartient plus seulement aux ingénieurs des entreprises. Avec l'apparition des Fablab, et autres ateliers de création, les utilisateurs deviennent, eux aussi, acteurs de la fabrication d'un produit. Néanmoins, ce modèle est-il rentable ? Eléments de réponse.

Depuis quelques années, les entreprises élargissent leur sphère créative. Désormais, ce ne sont plus seulement les ingénieurs et services de R&D qui réfléchissent aux produits, mais aussi des inventeurs, des bricoleurs, des jeunes talents. On les appelle les maker : "Ils pensent avec leur tête, leur cœur, font avec leur mains et s'engagent personnellement dans des projets", analyse Anne Rebeyrat, responsable marketing de Dremel, spécialiste de l'outillage. Via des hackhatons, des ateliers de fabrication, de nouvelles idées émergent. Car ceux que l'on appelait un peu ...
Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp