Dans le cadre de la coalition pour un prix du carbone, mise en place lors de la Conférence sur le climat (COP21), le Gouvernement attend d'ici au 1er juillet un nouveau rapport sur le prix du carbone au niveau européen, confié au PDG de Engie Gérard Mestrallet, à l'économiste Alain Grandjean, et à l'ancien ministre, expert du climat et directeur du WWF, Pascal Canfin. Précisions.

La ministre Ségolène Royal, présidente du processus de la COP21 jusqu'en novembre 2016, a confié une mission au PDG du géant énergétique Engie, Gérard Mestrallet, à l'économiste Alain Grandjean, et à l'ancien ministre, expert du climat et directeur du WWF, Pascal Canfin, dans l'optique de lui faire des propositions d'ici au 1er juillet sur la mise en place d'un prix du carbone. Ce rapport permettra ainsi d'"orienter les investissements des citoyens, des élus, des entreprises vers les projets et les produits les plus favorables au climat", signale le ministère de l'Environnement et de l'Energie.

 

Ces propositions contribueront notamment aux travaux sur la révision de la directive du marché du carbone européen, ajoute le ministère. Dans la continuité de la mission Canfin-Granjean de 2015, la mission examinera notamment la mise en place d'un corridor de prix du carbone ou d'un prix plancher, ajoute-t-il.

 

Un rapport déjà remis sur les financements en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique

 

La ministre de l'Environnement explique également attendre "des propositions concrètes sur la mise en place d'un prix du carbone qui permettrait d'orienter les investissements vers les projets les plus favorables au climat." Rappelons que Pascal Canfin et Alain Grandjean avaient déjà remis mi-2015 à François Hollande un rapport sur les financements en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique.

actionclactionfp