"La réalisation de l'atrium a constitué un travail délicat afin de raccorder la nouvelle partie du bâtiment à la première", explique Thomas Richez. L'idée étant de fluidifier les circulations entre les deux, et de faire en sorte que les personnes se rencontrent et échangent - une fois de plus.

 

"Nous avons imaginé un jeu de contrepoints entre la peau du bâtiment et le panneautage de l'intérieur", précise Thomas Richez. Les panneaux intérieurs sont en bois mélaminé.

actioncl