Dans son baromètre trimestriel habituel, la FFB dévoile des chiffres mitigés : le marché ne brille pas par son dynamisme, bien que l'emploi parvienne à résister. Dans ce contexte, les nombreuses réformes du gouvernement - prélèvement à la source, CITE, assurance construction - ont tendance à inquiéter encore plus la profession.

"Nous restons inquiets." Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), exprime ainsi le ressenti général de la profession, au moment où l'organisation publie ses indicateurs pour le 3e trimestre 2018. Concrètement, le segment de la construction neuve accuse le coup : dans l'individuel diffus, les ventes ont dégringolé de 13,7% sur les sept premiers mois de 2018, par rapport à la même période un an auparavant. Dans la promotion immobilière, les ventes au détail reculent de 0,8% au premier semestre en comparaison à l'année dernière, tandis que ...
Il vous reste 56% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp