Depuis plus d'un an, le marché immobilier du neuf est sous tension. Et la crise sanitaire n'arrange rien, entre hausse des prix, durcissement de l'accès au crédit et baisse du nombre de permis de construire délivrés... Pourtant, la confiance des acquéreurs est loin de s'être émoussée !
Il en faudra plus que ça pour décourager les acquéreurs du marché du neuf ! C'est en tout cas ce que montre la dernière étude SeLoger neuf sur le moral de l'immobilier. En effet, 41% des porteurs d'un projet d'achat immobilier attirés par le neuf interrogés pensent que c'est le bon moment pour acheter. Et presque deux tiers estiment que l'immobilier est une valeur sûre de placement depuis la crise !

La demande en constante augmentation

« C'est vrai que la crise incite à l'investissement, pour ceux qui peuvent se le permettre, car l'immobilier est toujours considéré comme une valeur refuge » , affirme Marjorie Monnier, Responsable du marché Construction de maisons individuelles au sein du Groupe SeLoger. Et pour cause, près de la moitié des acquéreurs estime même que le Covid-19 peut susciter de nouvelles opportunités pour un achat immobilier…

« Le trafic sur nos sites a explosé depuis le confinement. Le nombre de visites a même doublé en juin sur SeLoger construire ! » explique Marjorie Monnier. « Un réel atout pour les milliers de promoteurs et de constructeurs qui proposent leurs produits et services sur nos sites dédiés (SeLoger neuf, SeLoger construire, Logic-immo Neuf, Logic-immo Faire Construire) ».

Le marché du neuf se contracte

Pourtant, le marché n'est pas au beau fixe. « Nous avons constaté une baisse du volume des annonces sur nos sites, partout en France et notamment en Île-de-France » , affirme-t-elle. En cause, la crise sanitaire qui a stoppé net les chantiers et a mis un coup d'arrêt à la délivrance des permis de construire. De plus, le durcissement des règles d'octroi des prêts depuis janvier rend l'accès à la propriété plus difficile qu'auparavant.

« Nous avons des retours des professionnels du secteur, qui ont bien senti la hausse des demandes de contacts des particuliers via nos sites mais sont frustrés de ne pas pouvoir toujours y répondre faute d'offre satisfaisante » , constate Marjorie Monnier. Une frustration d'autant plus grande que SeLoger neuf et SeLoger construire sont les sites leader du secteur. Son conseil : continuer à être visible sur toute la durée de leur projet. Et pour cause, un projet de construction de maison individuelle se réfléchit sur le long terme et prend au moins six mois à se concrétiser.

Les attentes des acquéreurs évoluent

Autre astuce : s'adapter aux nouvelles attentes des acheteurs du neuf. En effet, Marjorie Monnier pointe un effet confinement : « Les français cherchent des surfaces plus grandes, le critère de l'extérieur progresse, et la poussée du télétravail leur permet d'envisager un projet plus éloigné de leur lieu de travail. » L'étude SeLoger neuf souligne d'ailleurs que 61% des acquéreurs en neuf s'orientent vers des maisons.

Elle fait aussi émerger la nouvelle importance accordée aux acteurs de proximité afin de favoriser l'économie locale : ils sont un tiers à y porter plus d'attention depuis la crise. Mais la grande nouveauté, c'est surtout le passage de la réputation du prestataire (33%) devant le rapport qualité/prix (21%).

Un accompagnement au plus près des acheteurs

« Nous constatons que le prix n'est plus le premier critère pour de nombreux porteurs de projets dans le choix du constructeur » , s'étonne Marjorie Monnier. « Nous savons qu'un projet de construction peut faire peur, nous avons donc développé un partenariat avec la société Immodvisor depuis un an. Nous continuons d'innover et mettons en avant les avis immobiliers pour rassurer nos internautes et renforcer la légitimité ainsi que la visibilité des constructeurs », souligne-t-elle.

Enfin, pour 95% des acquéreurs, le choix de la construction se justifie par le souhait d'avoir une maison à leur goût sans faire de travaux. Devant ce souhait de toujours plus de personnalisation, SeLoger construire a développé une innovation : un outil « plan de maison ». Il permet aux internautes de consulter une large variété de plans de maisons, et même de demander des plans personnalisés afin de mieux se projeter.