Depuis la loi du 9 mars 2010, l'installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (Daaf) dans tous les locaux d'habitation est obligatoire. Néanmoins, beaucoup de logements ne sont toujours peu ou pas protégés.
Retrouvez les conseils de EI Electronics, le leader européen de la sécurité incendie résidentiel, pour savoir comment et où les installer.

Un seul détecteur avertisseur autonome de fumée (Daaf) peut déjà offrir une certaine protection, s'il est correctement installé. Cependant, la plupart des logements en nécessiteront au moins deux, interconnectés de préférence, afin d'assurer un avertissement anticipé fiable.
Le détecteur réagit rapidement dans un rayon de 7,5 m de l'incendie, car il s'enclenche une fois qu'un volume suffisant de fumée n'y pénètre.

Il faut placer les détecteurs de fumée de façon à ce que les occupants puissent les entendre dans tout leur logement et puissent, le cas échéant, se réveiller à temps pour évacuer les lieux. Ils sont ainsi nécessaires dans toutes les pièces où un incendie est le plus susceptible de se déclarer, à l'exception de la cuisine et de la salle de bains, car les vapeurs de cuisson ou de douche peuvent engendrer des alertes intempestives. Il convient donc de placer son premier détecteur de fumée entre la zone de sommeil et les endroits particulièrement à risque d'incendie, comme par exemple, le salon et la cuisine.



Ne le placez pas à plus de 7,5 m des portes des pièces où un incendie pourrait se déclarer et empêcher les occupants d'évacuer les lieux. Installez-les aussi près que possible des pièces à vivre, et assurez-vous qu'ils s'entendent assez fort à partir de ou des chambres pour qu'ils puissent réveiller l'occupant.

Lorsque le logement a plus d'un étage, il est nécessaire d'installer au moins un détecteur de fumée à chaque étage. Ils seront de préférence interconnectés, afin de permettre un avertissement anticipé dans tout le logement.

Pour une protection supplémentaire, placez les détecteurs de chaleur dans les pièces attenantes ou sur les chemins d'évacuation (cuisine, garage, chaufferie, etc.) dans lesquelles les détecteurs de fumée sont inappropriés, en les installant dans un rayon de 5,3 m des sources potentielles d'incendie.

Dans un logement de plain-pied, placez un détecteur de fumée dans un couloir ou un vestibule se situant entre les chambres et les pièces à vivre.

Dans les maisons comportant plus d'une chambre, placez les détecteurs de fumée entre chaque chambre et pièce à vivre. Il est également recommandé de placer des détecteurs de chaleur dans la cuisine et le garage.



Pour une protection minimum :
- un détecteur de fumée à chaque étage
- tous les 7,5 mètres des couloirs et pièces
- dans un rayon de 3 mètres des portes des chambres

Remarque : Il est conseillé d'interconnecter les détecteurs (si l'option est disponible), ce qui permet d'entendre l'alarme dans tout le logement. Interconnecter les détecteurs de fumée en filaire (si l'option est disponible) ou avec les modules enfichables RadioLINK.

Pour une protection recommandée (en supplément de la liste ci-dessus) :
- dans chaque chambre à coucher
- des détecteurs de fumée dans toutes les pièces (à l'exception des salles de bain et cuisines)
- des détecteurs de chaleur dans les cuisines, garages, etc. dans un rayon de 5,3 mètres de sources potentielles d'incendie


Quelles sont les pièces dans lesquelles un incendie est le plus susceptible de se déclarer ?

Les services de pompiers recommandent de placer des détecteurs de fumée individuels dans ou près des pièces dans lesquelles un incendie est le plus susceptible de se déclarer (excepté les lieux à éviter, tels que susmentionnés, comme par exemple, les salles de bains). Le salon est la pièce la plus susceptible de voir un incendie se déclarer pendant la nuit, avant la cuisine (où un détecteur de chaleur est recommandé) et la salle à manger.

Pensez également à installer des détecteurs de fumée dans les chambres à risque d'incendie, dans lesquelles se trouvent par exemple, des appareils électriques tels qu'une couverture chauffante ou un chauffage électrique, ou si l'occupant est un fumeur par exemple.

Pensez enfin à installer des détecteurs de fumée dans les pièces où l'occupant est incapable de bien répondre à l'occurrence d'un incendie dans la pièce, comme une personne âgée, malade ou un très jeune enfant.

Vérifier que les détecteurs de fumée peuvent être entendus

Faites sonner les détecteurs de fumée depuis l'endroit où vous les installer afin de vérifier que vous pouvez les entendre à partir de chaque chambre lorsque la porte est fermée et ce, au-dessus du volume sonore de vos installations audio/vidéo. Ces dernières doivent être programmées à un son de conversation raisonnable : si vous n'entendez pas le détecteur au-dessus du son de votre installation audio/ vidéo, il est possible qu'il ne réveille pas l'occupant.

Rappelez-vous qu'interconnecter les détecteurs de fumée en filaire (si l'option est disponible) ou avec les modules enfichables RadioLINK vous permettra d'entendre l'alarme dans tout le logement.

Positionnement

Fixation au plafond : la fumée chaude monte puis se diffuse, c'est pourquoi il est préférable d'installer le détecteur au milieu du plafond. L'air est stagnant dans les coins : les détecteurs de fumée doivent donc en être éloignés. Installez le détecteur à plus de 50 cm des murs et des coins ainsi que de tout appareil d'éclairage ou autre objet décoratif qui pourrait empêcher la fumée de pénétrer dans le détecteur de fumée.

Afin d'obtenir la détection la plus rapide possible nous vous conseillons d'installer votre détecteur au plafond. Toutefois, si cela n'est pas possible, une installation au mur est envisageable.

Fixation sur un plafond en pente

Sur un plafond en pente ou mansardé, installez un détecteur de fumée dans un rayon de 60 cm du point le plus haut. Si cette hauteur est de moins de 60 cm, le plafond est considéré comme étant plat.



Emplacements à éviter :
NE placez PAS de détecteurs de fumée dans les endroits suivants :
- Salles de bains, cuisines, salles de douche, garages ou toute autre pièce où le détecteur de fumée peut être déclenché par de la vapeur, condensation, fumée légitime ou émanations. Gardez une distance d'au moins 6 mètres entre le détecteur et toute source potentielle d'émanations.
- Dans des endroits très sales ou poussiéreux : l'accumulation de poussière à l'intérieur de l'appareil peut affecter son fonctionnement. La poussière peut également s'accumuler sur la grille de protection anti-insectes et empêcher la fumée de pénétrer dans la chambre de détection.
- Dans des endroits infestés d'insectes : les insectes de petite taille qui entreraient dans la chambre de détection pourraient provoquer des alarmes intermittentes.
- Dans des pièces dans lesquelles la température normale peut dépasser les 40°C ou être en-dessous de 0°C (par exemple, les greniers, les chaufferies, juste au-dessus de fours ou de bouilloires, etc.) car la chaleur/vapeur peut provoquer des alertes intempestives.
- À proximité d'un objet décoratif, d'une porte, d'un appareil d'éclairage, d'un cadre de fenêtre, etc. qui pourrait empêcher la fumée ou la chaleur de pénétrer dans le détecteur.
- Sur des surfaces habituellement plus chaudes ou plus froides que le reste de la pièce (comme par exemple, les trappes menant au grenier) : les différences de température pourraient empêcher la fumée ou la chaleur d'atteindre le détecteur.
- À proximité ou juste au-dessus d'appareils de chauffage ou bouches de climatisation, fenêtres, bouches d'aération murales, etc. qui pourraient modifier la direction des déplacements d'air. - Dans des endroits soit très élevés, soit là où le détecteur serait difficile à atteindre, pour faire les tests ou activer la fonction silence.
- Placez le détecteur à au moins 1 mètre des lumières à variateur et des câblages, car certains variateurs peuvent causer des interférences.
- Placez le détecteur à une distance minimum de 1,5 mètre des appareils d'éclairage fluorescents et faites passer tous les câblages à au moins 1 mètre de ces mêmes appareils : le "bruit" électrique et/ou le scintillement peuvent en effet affecter le fonctionnement de l'appareil.