En Turquie a débuté l'édification du "Pont Canakkale 1915". Une fois achevé, a priori en 2023, il sera le plus long pont suspendu au monde : sa travée centrale mesurera 2.023 mètres.

La Turquie a lancé, le 18 mars, les travaux d'un gigantesque pont suspendu au-dessus du détroit des Dardanelles, qui lie la mer Egée à la mer de Marmara, dans le nord-ouest du pays. Il comptera six voies de circulation et sera ouvert au public en 2023, date du centenaire de la République turque, selon l'agence progouvernementale Anadolu.

 

En accord avec cette date, sa travée centrale mesurera 2.023 mètres, ce qui en fera le plus grand pont suspendu au monde, selon Anadolu, devançant le pont japonais Akashi Kaikyo, qui compte 1.991 mètres entre ses piliers principaux. Ce projet n'est que l'un des "projets fous" du président Erdogan, qui a lancé des chantiers monumentaux à travers le pays dans le but de construire une "Nouvelle Turquie" avec des infrastructures transformées à temps pour le 100e anniversaire de la fondation de la République turque par Mustafa Kemal Atatürk, en 2023.

 

Un budget d'environ 2,6 milliards d'euros

 

Mené par un consortium alliant les entreprises sud-coréennes SK et Daelim aux turques Limak et Yapi Merkezi, le projet devrait coûter plus de 10 milliards de livres turques (environ 2,6 milliards d'euros), précise Anadolu. "Il s'agira du meilleur pont au monde. Il liera l'Europe et l'Asie", a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

 

Le pont a été nommé "Cannakale" en hommage à la bataille des Dardanelles, qui a opposé à partir du printemps 1915 les troupes britanniques et françaises à celles de l'Empire ottoman et s'est terminée par un cuisant revers pour les Alliés après neuf mois de combat. L'édifice sera la première structure permanente à traverser ce détroit, appelé Hellespont chez les Grecs anciens.
actionclactionfp