Le Maire de Paris a dévoilé mercredi son projet de réaménagement des bords de Seine de la capitale. Objectif clair : réduire la place de la voiture et diminuer la pollution. Ainsi, d'ici à deux ans, Bertrand Delanoë prévoit de fermer un tronçon rive gauche et de réduire la circulation rive droite. Coût : 40 M€.

Les voies sur berges arboreront un nouveau visage d'ici à deux ans. C'est en tout cas le souhait du Maire de Paris, qui a dévoilé mercredi son projet de réaménagement des bords de Seine parisiens.

 

Concrètement, la rive gauche sera fermée à la circulation automobile sur plus de 2 km, de Solférino à l'Alma, tandis que la rive droite, véritable « autoroute urbaine », sera transformée en un boulevard parisien, équipé de feux rouges, où cohabiteront piétons, circulations douces et voitures. Le Maire de Paris a tenu à rassurer d'emblée certains élus et usagers : « Il ne s'agit pas pour moi de punir, il s'agit, une fois de plus, de faire baisser la pollution et la circulation automobile ». En effet, actuellement, sur les deux voies de la rive droite, quelque 40.000 véhicules circulent chaque jour et 4.000 aux heures de pointe. Côté rive gauche, le trafic est moindre, mais compte environ 2.000 voitures par heure au moment des pics de trafic.

 

C'est donc pour décongestionner ces axes que Bertrand Delanoë souhaite entamer ces travaux, dont le montant est estimé à 40 M€ avec une dépense de fonctionnement annuelle de 2 M€. Il prévoit également la fin du chantier d'ici à deux ans. Une première délibération sera présentée au Conseil de Paris de juillet 2010, afin de présenter les principes d'aménagement et permettre de lancer différentes études de réalisation.

actionclactionfp

Pont Alexandre III

paris
paris © APUR/JCCHOBLET
Selon le souhait du Maire de Paris, ce nouvel aménagement devrait laisser une place aux espaces dédiés à la nuit.

Jardin des Tuileries-Musée d'Orsay

Paris
Paris © APUR/JCCHOBLET
La fermeture à la circulation du quai bas rive gauche, entre le Musée d'Orsay et le pont de l'Alma, permettant l'installation d'activités pérennes accessibles à tous.

Quai Branly

paris
paris © APUR/JCCHOBLET

Pont de Solférino

Paris
Paris © APUR/JCCHOBLET
Au niveau de Solférino, des gradins descendraient jusqu'au fleuve, donnant une vue imprenable sur le Grand, le Petit Palais et le musée du Louvre.

Port des Invalides-Concorde

paris
paris © APUR/JCCHOBLET

Pont de l'Alma

paris
paris © APUR/JCCHOBLET
Au total, ce sont 15 hectares de la Seine, "dont 4.5 ha qui seront totalement rendus aux usages sans voiture".

Port du Gros-Caillou

paris
paris © APUR/JCCHOBLET

Place de l'Hôtel de Ville

paris
paris © APUR/JCCHOBLET

Port des Célestins

paris
paris © APUR/JCCHOBLET

Vitesse des trajet avant et après

paris
paris
Les vitesses après projet ont été estimées après modélisation macroscopique des impacts du projet.