Voies Navigables de France a confié à Bameo (filiale de Vinci) et Shema (groupe EDF), le soin de mener le chantier d'automatisation d'une trentaine de barrages manuels sur l'Aisne et la Meuse. Le contrat porte sur la conception, le financement, la construction, puis l'exploitation-maintenance pendant une durée de 30 ans des équipements.

Lancées dans un vaste programme de rénovation et de modernisation de ses voies d'eaux et ouvrages, les Voies Navigables de France (VNF) ont signé avec Bameo (filiale à 50 % de Vinci Concessions) et Shema (Société hydraulique d'études et de missions d'assistance) un contrat de partenariat pour l'automatisation de barrages manuels sur les cours de l'Aisne et de la Meuse, dans le nord de la France. D'un montant de 312 M€ et d'une durée de 30 ans, le contrat comprend la conception, le financement, la déconstruction des barrages manuels existants, et la construction puis l'exploitation-maintenance de 29 barrages automatisés et de leurs équipements. Deux autres barrages déjà automatisés seront remis à niveau et inclus dans le contrat d'exploitation-maintenance et gros entretien renouvellement.

 

Six ans et demi de travaux
Dans le cadre des objectifs de performance environnementale 2011-2013 de VNF, trois ouvrages seront équipés de microcentrales de production d'hydroélectricité. Les travaux, qui coûteront 256 M€, dureront presque 6 ans et demi et seront réalisés par un groupement d'entreprises mené par Vinci Construction France, représenté par les sociétés EMCC (mandataire), Tournaud, GTM Halle, CBR TP et des PME locales. La société Bameo se rémunèrera par des redevances liées à la livraison des barrages, qui interviendra entre mars 2016 et 2020. Les missions d'exploitation et de maintenance seront confiées à une co-entreprise de Shema (60 %) et Vinci Concessions.

 

Le groupe EDF mandate Shema pour développer et exploiter de petites centrales hydroélectriques d'une puissance n'excédant pas les 12.000 kW. La société gère déjà 70 centrales (50 en son nom propre et 20 via sa filiale FHYM), réparties sur tout le territoire français. Elles représentent une puissance totale de 74.000 kW et produisent annuellement 240 millions de kWh.
actionclactionfp