MAISON D'ARCHITECTE. B. comme bioclimatique. C'est simple et efficace comme la maison qui porte ce nom, imaginée par les architectes de l'agence Tectoniques. D'un cube de bois compact, ils en ont fait un lieu de vie synonyme de confort et de liberté pour leurs occupants. Détails.

Presque carrée, (10x11 m), à ossature et bardage bois, de conception bioclimatique, rien ne la distingue des classiques maisons "vertes" et cubiques qui fleurissent désormais dans le paysage français. Rien, si ce ne sont ses effets recherchés de perspectives, de transparence et de polyvalence.

 

En effet, les architectes de l'agence lyonnaise Tectoniques ont souhaité apporter une solution cohérente et en adéquation avec les modes de vie de la famille. Partant d'un simple cube de bois, ils ont fait le choix d'une conception bioclimatique pour le confort de vie, et d'un habitat très ouvert sur son environnement. Ainsi, un auvent et un garage prolongent le cube, donnant une impression d'espace en plus, tant à l'intérieur que vers l'extérieur. Des perspectives traversantes sont assurées grâce aux parois coulissantes et aux baies vitrées positionnées en face à face. Tout cela confère donc une cohésion entre intérieur et extérieur, où l'espace de vie se confond avec les extensions vers le paysage.

 

Noyau central
Au rez-de chaussée de la maison, s'aménage toute la vie de la maison. Ainsi, libre et ouvert grâce à ses deux prolongements vers l'auvent et le garage, il s'organise autour d'un noyau central constitué d'un cellier, d'une salle d'eau, de la cuisine et du local technique. Les autres pièces de ce niveau viennent s'enrouler autour de cet axe, conférant de larges perspectives d'une façade à l'autre. Pour un aspect pratique, les architectes ont également choisi de place une longue bande servante le long du mur ouest, sur toute sa hauteur, qui fait office de rangement.

 

Côté structure, la Villa B. affiche une conception simple, basée sur une ossature bois posée sur une dalle béton avec chape de béton à l'étage. Fabriquée en atelier, la structure est volontairement répétitive. L'isolation en toiture est une ouate de cellulose soufflée sur 40 cm, tandis que les murs se parent d'une laine minérale doublée d'une laine de bois à l'extérieur pour une épaisseur de 32 cm. Le vitrage est triple - on est ici à Caluire, en banlieue lyonnaise - tandis que la façade se compose d'un bardage ajouré de mélèze fixé sur un double lambourdage qui favorise l'effet de ventilation, qui se grisera volontairement avec le temps. A l'intérieur, les panneaux de peuplier, clairs et sans nœud, créent une uniformité pour les placards, le mobilier et les rangements. Ils alternent avec de simples plaques de plâtre laissées brutes pour la douceur qu'elles confèrent.

 

Le confort, toujours le confort
Enfin, Villa B. pour bioclimatique oblige, les concepteurs ont établi ici une véritable stratégie thermique. Celle-ci repose sur une un chauffage au sol au rez-de-chaussée et à l'étage, alimenté par une chaudière gaz à condensation et des panneaux solaires. La ventilation double-flux provient d'un puits canadien glycolé, qui assure une surventilation nocturne en cas de besoin. En période de grand froid, un poêle à bois vient en appui et chauffe instantanément l'étage. Au sol, le béton ciré a été privilégié pour son confort et son aspect uniforme. Au sommet de la maison, la toiture est végétalisée et les eaux de pluie récupérées.

 

Fiche technique
Maître d'ouvrage : Privé
Architectes : Tectoniques (Lyon)
BET Fluide : CO/Energie
Etanchéité à l'air : BET ALLIE'AIR - perméabilité mesurée : 0.28 m3/h/m2
Total Shon : 204 m2
Label BBC-Effinergie par Promotelec

actionclactionfp