"De plus les vides des cours et des patios plantés, viennent chercher la promenade et créent des porosités vers les voies de chemins de fer", souligne à son tour Pascale Richter.
actioncl