Le chauffage est un élément à prendre en compte a reconnu la municipalité. A Paris, à lui seul, il représente 60% de la consommation énergétique des bâtiments et c'est la "deuxième source d'émissions de gaz à effet de serre, après le transport", a rappelé l'élue Célia Blauel. Cette opération de rénovation énergétique évaluée à 1,1 millions d'euros sera livrée fin 2019. "Près de 480.000 euros d'aides financières publiques -sont mobilisées dans le cadre du projet de la copropriété, dont 25 % de la Ville de Paris", a-t-on appris. En détails, 227.000 euros d'aides proviennent d'Eco Rénovons, 172.000 euros de l'Anah, de la ville de Paris et de la Région Ile-de-France. Le reste à charge moyen par copropriétaire est de l'ordre de 7.500 euros, par l'intermédiaire de l'éco-prêt collectif.

 

 

actioncl