Cemex vient de remplacer l'unité de production de bétons prêts à l'emploi du port de Tolbiac, à Paris, par une unité plus moderne et respectueuse de l'environnement. Détail de cette 20ème unité Cemex en Ile-de-France qui a été construite selon la démarche HQE, un engagement fort du Grenelle de l'Environnement.

Le 4 novembre prochain, Cemex inaugurera une toute nouvelle unité de production de bétons prêts à l'emploi construite selon la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) sur le Port de Tolbiac, dans le 13ème arrondissement de Paris. Dédiée à la production de bétons dits «spéciaux», c'est-à-dire des chapes fluides, architectoniques, désactivés…, cette unité qui produira jusqu'à 20.000 m3 de béton a été conçue pour assurer le respect optimal de la sécurité, de l'environnement, tout en portant un soin particulier à son intégration paysagère.

 

Ainsi, en concertation avec les architectes de Ports de Paris, Cemex, signataire de la charte Sable en Seine, a fait du confort des riverains une priorité avec, entre autres, une innovation majeure : celle d'ouvrir aux piétons les berges de Seine à ce niveau. En effet, jusque-là occupées en permanence par des activités industrielles, les berges seront désormais ouvertes, au fur et à mesure, aux riverains en dehors des horaires de production.

 

Eclairage architectural
Autre nouveauté, la nuit, l'ensemble sera mis en valeur grâce à un éclairage architectural assurant également la sécurité des passants. De plus, une plantation d'arbres, une rénovation du bord à quai par Ports de Paris, une architecture épurée des bâtiments, et une mise en place sur pilotis, afin d'offrir une meilleure visibilité de la Seine, sont autant de points que Cemex a souhaité développé pour répondre à sa double vocation, celle d'industrielle et de publique. Des filtres électrostatiques ont également été installés pour prévenir toute émission de poussières. Le bruit est maîtrisé et ne dépasse en aucun cas celui du trafic routier adjacent. Quant à la gestion des eaux, elle est conforme aux prescriptions de l'agence de l'eau Seine Normandie avec une collecte des eaux de process dans les bassins de décantation, et un stockage et recyclage dans la fabrication des bétons.
Enfin, pour limiter les émissions de CO2, l'industriel a mis en place des moteurs de 80 kW à haut rendement tout au long de la chaîne de production et consommant 10% de moins.

 

Le site se veut également exemplaire en termes de sécurité tant des salariés que des usagers. En dehors des horaires de fonctionnement, l'accès aux différentes parties des installations est condamné et les bassins de décantation recouverts. A noter également, la gestion différenciée des accès, la mise en place d'un plan de circulation ainsi que la sensibilisation des chauffeurs de camions à la sécurité.

 

Afin d'améliorer de façon continue le fonctionnement de l'installation en tenant compte des critères environnementaux, l'exploitation de ce bâtiment devrait intégrer fin 2010 un système de management environnemental certifié ISO 14001.

 

Fiche de l'Unité de production de Paris Tolbiac
Maîtrise d'ouvrage : Cemex Bétons Ile-de-France
Maîtrise d'œuvre : Cabinet d'architecture Firon ; BET : Stipe (démarche HQE)
Début des discussions avec le Port de Paris : 2005
Démolition de l'ancienne unité : Avril 2009
Début des travaux de la nouvelle unité : Oct./Nov. 2009
1eres productions : 4 octobre 2010
Inauguration officielle : 4 novembre 2010
Bureau d'études : STIPE
Coût : 2 millions d'euros
actionclactionfp