DIAPORAMA - Le président de l'Université Toulouse II-Le Mirail a annoncé que son établissement serait reconstruit d'ici à 2016, afin d'en faire "un campus du XXIe siècle". Confié aux architectes Valode & Pistre et Cardete & Huet, le projet concerne plus de 130.000 m2 d'espaces intérieurs qui seront reconstruits ainsi que le réaménagement de quelque 23 ha au total. Explications.

"(…) Le bâti devenu obsolète fera place à un nouveau modèle de campus. Grands espaces paysagers, architecture exemplaire en termes de développement durable, espaces de travail stimulants, cadre de vie accueillant, services facilitant le quotidien des étudiants et des enseignants-chercheurs…fin 2016, l'Université de Toulouse II-Le Mirail disposera des atouts nécessaires pour répondre aux nouveaux besoins de la communauté universitaire", a déclaré Jean-Michel Minovez, président de l'Université Toulouse II-Le Mirail.

 

Ainsi, une opération lourde de requalification s'opèrera sur le site jadis imaginé par les architectes Candilis-Josic-Woods. Cependant, le nouveau projet, confié à l'agence Valode & Pistre, associée aux Toulousains Cardete & Huet, tient à conserver la trame orthogonale et les patios intérieurs adaptés, bien entendu, aux techniques et fonctionnalités d'aujourd'hui. L'Université a ainsi insisté pour que les principes structurant des aménagements actuels soient repris et réinterprétés dans le nouveau projet.

 

Conserver les principes structurants
Parmi ces principes structurants qui seront réinterprétés, l'on trouve la trame orthogonale du site. Sa réaffirmation "inscrit le plan masse de l'université à une échelle urbaine plus large qui intègre les quartiers environnants du grand Mirail", indique l'établissement dans un communiqué. La nouvelle trame, dont la portée passe de 6 m à 10.20 m, supprime notamment les poteaux au milieu des salles de cours. Autre principe qui sera réinventé : les circulations abritées. Le nouveau projet prévoit ainsi au-dessus de la rue principale une canopée située à 8 m de hauteur qui laissera passer la lumière tout en assurant la protection des passants contre les intempéries. En outre, la lisibilité des espaces sera renforcée, la séparation piétons/véhicules sera optimisée, tandis que les patios seront réaménagés et les fonctions des espaces clarifiées.

 

Modernité, flexibilité, modularité, design seront les maîtres-mots du futur bâtiment, qui deviendra, pour l'occasion, plus qu'une université mais un véritable quartier, comme le souhaite son dirigeant. Ainsi, les conditions de travail et de vie des étudiants, chercheurs et professeurs ont été repensées afin de rendre le lieu le plus agréable à vivre et à habiter : outre les classiques restaurants universitaires, cafétérias et autres bibliothèques, l'on trouvera sur ce "campus du XXIe siècle" des logements étudiants, une crèche, des locaux et terrains de sport… et même un village solidaire "pour que chacun trouve sa place" sur le site.

 

Lire la suite en page 2
actionclactionfp