"Côté jardin, l'idée consistait à proposer autre chose qu'un bardage bois. Au premier étage, j'ai proposé d'installer des plaques de contreplaqués massifs colorées, pour animer la surface d'une manière originale, ce qui ressemble un peu à une œuvre de Mondrian."
Côté technique, les façades ont été isolées par l'extérieur avec des matériaux biosourcés, de la laine de bois et de la ouate de cellulose. Pour parfaire le tout, elles ont été équipées de menuiseries en aluminium avec double vitrage. Résultat : "la maison consomme moins qu'avant, alors que la surface a doublé", assure Marc.
actioncl