grand versailles
Patrick Tourneboeuf/Tendance floue/ OPPIC ©

Une cure de jouvence de 171 millions d’euros pour le Grand Versailles (diaporama)

C’est le plus grand chantier de rénovation de l’ancien domaine royal depuis Louis-Philippe (XIXe siècle). Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand vient d’annoncer une aide conséquente de l’Etat de 171 millions d’euros pour financer une partie des travaux du château de Versailles. Ils s’ajoutent aux 159 M€ déjà alloués depuis 2003. Précisions.

 
 
 
 


«Nous sommes là pour réécrire des pages qui ont été écrites avant nous, et pour offrir au public une image toujours plus proche de ce qu’a été le château pour Louis XIV ou Marie-Antoinette », écrivait, il y a quelques années, Frédéric Didier, architecte en chef du domaine de Versailles dans son livre La grille royale, clé de voûte du projet Grand Versailles. Ce patrimoine riche en histoire va poursuivre sa nouvelle cure de jouvence.

Lancée lundi par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, en présence de Catherine Pégard, nouvelle directrice de l’Etablissement public, la deuxième phase du schéma directeur du Grand Versailles comporte un plan de rénovation conséquent de 171 millions d’euros de crédits pour la période 2012-2017. Ils s’ajoutent, en effet, aux 159 millions d’euros déjà alloués depuis 2003.

«L’enveloppe est dimensionnée comme il faut pour poursuivre les travaux nécessaires, reconnaît Daniel Sancho, directeur du patrimoine et des jardins du château de Versailles. Il n’y a pas de baisse d’efforts et les appels d’offres commenceront dès l’été prochain…» La deuxième phase des travaux prévoit notamment la restauration des décors des Grands Appartements, la réhabilitation du château d’eau, l’achèvement de l’opération du Grand Commun et la poursuite du programme de restauration des bâtiments et du parc.

Cette seconde étape de travaux va forcément impacter le circuit de la visite du château. «Nous attaquons effectivement le plus dur, la modernisation du corps central, la refonte de tous les réseaux, explique M. Sancho. Et nous allons poser des caissons de traitement d’air installés sous un sous-sol technique. Par ailleurs, le développement durable sera pris en compte dans l’installation d’un système de chauffage performant en vue d’obtenir des températures plus basses pour conserver les décors.»

«Une vraie politique active de mécénat à l’international notamment en Chine»
La mise en sécurité incendie et la modernisation du chauffage des Grands Appartements entraîneront des fermetures partielles et temporaires, précise l’Etablissement public. Elles concerneront, à partir de novembre 2012, d’abord les appartements du Dauphin et de la Dauphine au rez-de-chaussée, les appartements de la Reine, le salon de la Paix, une moitié de la galerie des Glaces, le salon de l’Œil-de-bœuf et trois salles des galeries historiques, dont celle du Sacre.

Qui financera le projet ? L’Etat apportera les deux tiers de ce montant et prendra notamment en charge la réfection des installations techniques tandis que l’Etablissement public devra financer sur ses ressources propres plus du tiers restant (34%). Ces crédits serviront en priorité aux restaurations des décors. C’est 10% de plus que lors de la première phase. Et la direction du château, compte bien « développer le mécénat à l’international» pour accroître les ressources. «Oui, il existe une vraie politique active à l’international notamment en Chine», conclut Daniel Sancho.

Un programme de restauration dite « ordinaire » en complément
Durant toute la durée de cette deuxième phase, sera conduit directement par l’Etablissement public, un programme de restauration dite « ordinaire ». Sur ce programme, ont été privilégiées les opérations portant sur les toitures (au-dessus du salon d’Hercule et de la Chapelle, de la galerie des Glaces, du pavillon Dufour…) et les menuiseries avec plus de 500 restaurations de fenêtres.


Découvrez les sites symboliques où se dérouleront les chantiers, en cliquant sur suivant

Sébastien Chabas (06/12/2011)

 
 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 

Métallerie - Basse-Normandie - CA : 2200K€
Travaux d'installation électrique - Basse-Normandie - CA : 1500K€
Négoce de matériaux - Bricolage - Bretagne - CA : 900K€
Plomberie, chauffage, climatisation - Ile-de-France - CA : 8200K€
Génie climatique - France - CA : 4500K€



H'expo - Lyon
Du 23/09/2014 au 25/09/2014
Intelligent building systems - Paris la defense
Du 24/09/2014 au 25/09/2014
Rapid & resto show - Paris
Du 24/09/2014 au 25/09/2014
Smartgrid smartcity - La defense
Du 24/09/2014 au 25/09/2014

Recherche dans