UN PROJET/UNE PARTICULARITE. La réhabilitation de la cathédrale de Créteil est surprenante. Avec sa coque et son clocher en bois grisé, elle affiche désormais une singularité certaine. Imaginée par Architecture Studio, elle se distingue par son esthétique et sa technique. Visite.

Après plusieurs mois de travaux, la cathédrale de Créteil (Val de Marne) présente son nouveau visage. Plus qu'une rénovation, c'est une requalification que le bâtiment a subi. Objectif : adapter le lieu de culte à notre époque : "L'idée était d'être plus visible, plus vaste et plus ouvert", insiste Bruno Keller, directeur général des Chantiers du Cardinal.

 

Mais cette volonté de changement n'est pas récente et remonte à 2009. Elle est à mettre à l'initiative de Monseigneur Santier qui avait en ligne de mire la modernisation de son église. C'est après être tombé sous le charme de l'église de Notre-Dame de l'Arche d'Alliance à Paris que le diocèse de Créteil a sollicité l'agence qui l'avait réalisée : Architecture Studio. Cette dernière a proposé de métamorphoser l'ancien site devenu petit et obsolète grâce à une double coque en bois dans laquelle vient se loger la cathédrale : "Le bois s'expose à l'intérieur et à l'extérieur de l'opération", explique Alain Bretagnolle, architecte associé chez AS.Archtiecture-Studio. Autre surprise, si l'on a l'habitude de voir le bois brut se patiner dans le temps sur de nombreux bâtiments, le choix ici a été de pré-griser le matériau : "Notre but est d'anticiper le 'grisaillement' afin de maîtriser le changement de la couleur dans le temps. Normalement, le bâtiment devrait s'éclaircir dans les mois à venir", précise Alain Bretagnolle.

Un vitrail signé Udo Zembock

Ce choix du bois rappelle les charpentes des cathédrales anciennes et traduit une volonté d'unité et de simplicité. Le matériau enveloppe aussi bien les vêtures de coques que celui du clocher installé à proximité. A l'intérieur, on retrouve également le bois avec un alignement d'arcs d'épicéa, correspondant à l'aspect sacré du lieu. A la rencontre des deux coques, vient se glisser un vitrail signé Udo Zembock qui s'intensifie selon l'apport solaire. "Celui-ci offre une projection colorée sur le chœur", développe Alain Bretagnolle. Quant à l'acoustique, elle a été travaillée notamment via l'épaisseur de la membrane de remplissage. D'autres changements sont intervenus pour améliorer le site : "Nous avons modifié la configuration du podium du chœur qui aujourd'hui est en granit. De même, au sol, l'ardoise a remplacé le carrelage. En outre, la capacité a été augmentée passant de 600 à 1.100 places", raconte l'architecte. Enfin, le programme, d'un montant de 9 millions d'euros, est doté aussi d'une salle de conférence et d'une petite galerie d'exposition.

 

Quant à la structure éphémère qui a été montée pour accueillir les fidèles durant les travaux, elle devrait finalement être préservée et servir à la municipalité.

 

Fiche technique
Maîtrise d'ouvrage : Association diocésaine de Créteil
Maître d'ouvrage délégué : Les chantiers du Cardinal
Assistant maître d'ouvrage : Tewako
Maître d'œuvre :
Architecte, mandataire : Architecture Studio
Structure et enveloppe : T/E/S/S
Fluides : Louis Choulet
Acoustique : Ava
Concepteur lumière : 8'18''
Economie : Eco Cités
Spécialiste bois : Jean-Louis Vigier
Livraison : 2015
actionclactionfp