L'ensemble a été fermé au nord par un volume dédié au parking commun pour 660 véhicules, qui permet de réduire significativement les nuisances sonores en provenance de l'autoroute et offre un quartier sans voitures. Le "tapis vert" dont la continuité se perçoit sur toute l'étendue d'Eikenott, et sur lequel s'agencent les différents volumes, constitue l'élément unificateur de l'ensemble, complète la filiale suisse de Bouygues Construction.

 

Les bâtiments se sont alors densifiés en hauteur dans l'optique de libérer l'espace vert au niveau du sol. "Bien que développés par différents bureaux d'architectes, ils cherchent une cohérence dans leur volumétrie et leur interaction, ajoute-t-elle. De ce fait, les limites constituées par les différents lots demeurent invisibles."

 

Le lot B3 développé par le bureau Ferrari Architectes (Lausanne) comprend au final quatre bâtiments pour un total de 121 logements, dédiés à la location. "L'étude attentive des typologies et de leur orientation a permis de faire la part belle aux petits logements et d'adapter un bâtiment aux seniors, tout en proposant aussi de grands logements, parfois modulaires, plus adaptés aux besoins des familles", signale la maîtrise d'œuvre suisse.
Par ailleurs, le projet s'inscrit dans le concept du développement durable voulu par la ville de Gland avec, notamment, des aménagements qui limitent l'usage de la voiture et favorisent la mobilité douce avec des services à 'courte distance', entre 5 et 15 minutes.
actioncl