Villages Nature a choisi la Société Géothermale de Val d'Europe pour concevoir, réaliser et exploiter le réseau de chaleur géothermique du futur parc éco-touristique en Seine-et-Marne. Il couvrira ainsi 100% des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de l'ensemble des bâtiments, c'est-à-dire des 916 unités d'hébergement, des 8.000 m² de commerces et de restaurants et du spa.

Alors que les premiers travaux de défrichement puis de terrassement du projet titanesque éco-touristique, Villages Nature, à Villeneuve-le-Comte (Seine-et-Marne), situé à six kilomètres des parcs à thème de Disneyland® Paris, ont démarré début juin, la Société Géothermale de Val d'Europe vient d'être choisie par le maître d'ouvrage, les groupes Euro Disney et Pierre & Vacances-Center Parcs. Constituée de quatre actionnaires dont le fonds d'investissement Omnes Capital et Cofely Réseaux GDF Suez, l'entreprise Géothermale bénéficie d'une concession de vingt-cinq ans. Objectif : concevoir, réaliser et exploiter le réseau de chaleur géothermique du futur parc éco-touristique.

Couvrir 100% des besoins en chauffage

"Ce projet va bénéficier d'un réseau de chaleur géothermique destiné à couvrir 100% des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de l'ensemble des bâtiments, c'est-à-dire des 916 unités d'hébergement, des 8.000 m² de commerces et de restaurants et du spa", souligne Villages Nature. D'ailleurs, l'eau chaude sanitaire sera également utilisée pour maintenir à une température de plus de 30°C toute l'année l'Aqualagon imaginé par Jacques Ferrier: un parc aquatique couvert de 9.000 m² et ses lagons extérieurs de 2.500 m².

Travaux de forage à 1.800 mètres de profondeur

Par ailleurs, Villages Nature puisera son énergie dans la nappe souterraine du Dogger dont la température de l'eau est estimée à 76° à l'endroit du forage. "Les travaux de forage vers le gisement situé à environ 1.800 mètres de profondeur commenceront au printemps", nous avait détaillé Laurent Tosello, directeur exécutif du projet Villages Nature en août dernier. Et de préciser : "Grâce à deux puits forés, l'un pour le pompage, l'autre pour la réinjection et distants d'environ deux kilomètres, nous utiliserons l'eau à 76° de la nappe phréatique sous nos pieds pour alimenter les réseaux de chaleur en surface avant de rejeter l'eau dans la nappe." A noter que le débit de pompage moyen de 300 mètres cubes permettra de dégager une puissance calorique de 13,5 MW.

 

Déjà en cours de construction pour une livraison à l'été 2016, le réseau de chaleur couvrira vingt-six kilomètres dont huit pour relier les installations géothermiques de Villages Nature à la chaufferie de Disneyland Paris. Autre caractéristique : cette liaison pourrait être utilisée pour chauffer des sites voisins et notamment des futurs quartiers du Val d'Europe et instaurer, à l'horizon 2030-2040 la transition énergétique du secteur IV de Marne-la-Vallée, souligne Villages Nature.

 


Le réseau de chaleur Villages Nature en chiffres
Profondeur du forage : 1.800 m
Température (point d'entrée) : 76° C
Température (point de sortie) : 30° C
Puissance : 13,5 MW
Consommation : 43 202 MWh/an
Débit : 300 m3/h
18 km de réseaux

 

actionclactionfp