La construction du préau s'inscrit là-encore dans cet "esprit de récupération". Pascal Billard explique : "Ce bâtiment n'a pas été trouvé sur le site mais à quelques kilomètres d'ici. Pour des raisons de sécurité routière, le département avait exigé sa déconstruction. Nous avons ainsi récupéré l'ensemble de la structure en bois et l'avons intégrée à notre maison."

 

On remarque que les bases des poteaux ont été conçues à partir de bornes routières. Elles ont retrouvé une nouvelle fonction aujourd'hui.
actioncl