DIAPORAMA- Conçu en 14 mois par Sébastien Eymard, architecte de l'agence Construire, et Loïc Julienne, le théâtre marseillais de la Friche Belle de Mai - baptisé pour le moment les Plateaux - vient d'être inauguré en présence du maire, Jean-Claude Gaudin. Sa particularité ? Une partie de reconversion incluant deux plateaux en bois disposés dos à dos et deux salles pouvant accueillir au total 520 spectateurs. Découverte.

Après le Mucem, le CeRem, et le musée d'Histoire de Marseille,, le FRAC, le théâtre de la Friche de la Belle de Mai*, à Marseille- surnommé pour le moment Les Plateaux - vient clôturer la série d'inaugurations d'équipements culturels dans le cadre de Marseille, capitale européenne de la culture 2013.

 

"Certes, ce nouveau lieu de spectacles n'est pas le Mucem", reconnaît avec le sourire, Sébastien Eymard, architecte de l'agence Construire associé au concepteur Loïc Julienne. Mais ce nouvel équipement phare pour la Friche de la Belle de mai comprend deux plateaux disposés dos à dos et deux salles."

 

"Une couverture à trois pentes"
Côté architecture, "Les Plateaux" s'installent en plein coeur des anciens locaux industriels de la Friche la Belle de Mai, de plein pied, à proximité du restaurant les grandes Tables. "La dalle de couverture existante est simplement percée pour offrir les hauteurs nécessaires aux espaces scéniques et réhaussée par une charpente en bois qui supporte une couverture à trois pentes émergeant progressivement au-dessus des volumes existants pour terminer en balcon sur la ville phocéenne", ajoute l'architecte.

 

*Egalement appelé Pôle des arts de la Friche de la Belle de Mai

 


Découvrez la suite de l'article dès la page 2 et le diaporama dès la page 5

actionclactionfp

"Une structure légère dans l'esprit d'un théâtre éphémère"

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
"Nous avons vraiment voulu imaginer une structure légère, faisant largement appel au bois - un mélange de mélèze, pin douglas, épicéa et lamellé-collé, poursuit Sébastien Aymard. Cette nouvelle structure pérenne, partiellement enchâssée dans des murs déjà existants, a été conçue dans l'esprit d'un théâtre éphémère."

 

Au final, les deux salles, qui communiquent entre elles, partagent matériel, espaces techniques et loges, répondent à des ''demandes très différentes'' : le grand plateau de 372 places avec un gradin fixe et un plateau de 18 mètres d'ouverture est essentiellement utilisée comme lieu de diffusion ; le petit plateau, qui comporte 150 places réparties sur un gradin rétractable, peut dégager un plateau de répétition, ou une salle de concert, de 320 m².

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 3

Fronton bardé en planches de "bois brulé"

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
Côté ville, un grand fronton bardé en planches de "bois brulé" abrite le foyer de la petite salle et un balcon haut perché pour les loges, complète-t-il. Et de préciser : "Nous avons, en effet, souhaité expérimenter, une technique japonaise consistant à brûler des planches de bardage bois sur une petite épaisseur, ce qui donne une découverte esthétique et offre une résistance aux intempéries."

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 4

L'intérieur bois

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
Côté intérieur, le "mouvement des charpentes bois, les ondulations de l'abat-son*, les panneaux du gradin et le jeu des planches d'habillage procurent un grand confort visuel et acoustique."

 

A l'architecte de conclure que ce projet d'un montant de 4,6 millions d'euros, mené en 14 mois, prouve bien qu'il existe aussi des alternatives à la conception en béton et aux salles polyvalentes coûteuses.

 

**L'abat-son désigne l'ensemble des lames inclinées de haut en bas et de dedans en dehors disposées dans les baies des beffrois

 

Découvrez la fiche technique et le diaporama en page 5

14 mois de travaux

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
Fiche technique
Maître d'ouvrage : SCIC Friches de la Belle de mai
Maîtrise d'oeuvre : Agence Construire
Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes (Paris)
Scénographe: Cyril Macquaire
Superficie totale : 1.860 m² - Hauteur : 18 m
Durée études & travaux : 14 mois
Grand plateau - 372 places
Plateau : ouverture 18 m et profondeur 14 m
Hauteur sous grill technique : 11 m
Foyer d'accueil : 108 m²
Petit plateau - 150 places
avec gradins rétractables
Plateau : ouverture 14 m / profondeur 14 m
Hauteur sous grill technique : 10 m
Foyer d'accueil : 55 m²
Loges : 250 m²
Coût de l'opération : 4,6 millions d'euros TTC
Coût des travaux : 3,2 millions d'euros HT
Financement : 1,5 millions d'euros de l'Etat et 2,4 millions d'euros de la Ville de Marseille.
Durée : 14 mois
Livraison : fin septembre 2013
Inauguration : 19 octobre 2013

 

Découvrez la suite du diaporama dès la page 6

Un lieu culturel nécessaire pour les artistes

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
Par ailleurs, "il fallait faire ce projet, car les artistes, aujourd'hui, peinent à trouver des espaces de travail à Marseille, nous signale l'architecte, des moyens de production et des lieux de diffusion, il fallait aussi que le maître d'ouvrage SCIC Friche de la Belle de Mai "rassemble les volontés et les moyens pour mettre en place des principes de collaboration afin d'accompagner celles et ceux qui portent le projet."

Petit plateau de 150 places

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes

Un début d'étape de reconversion de la friche industrielle

Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille
Les Plateaux Friche de la Belle de Mai, Marseille © Agence Construire Sébastien Eymard et Loïc Julienne, architectes
Fortement appuyé par le ministère de la Culture, la décision de construire le théâtre de la Friche a été également une bonne nouvelle pour l'avenir de la friche industrielle de la Belle de Mai.