A Drap, près de Nice, le lycée René Goscinny vient d'être inauguré. Situé au cœur d'une vallée, l'établissement aux pieds de béton, imaginé par le duo Rémy Marciano et José Morales, est habillé de bois. Ici, pas d'irréductibles Gaulois mais des élèves venant de Nice et des différents territoires des alentours. Visite.

Comme toutes les histoires du célèbre petit Gaulois, tout commence au fin fond d'une vallée avec un village atypique. Ici, Drap, une commune communiste en région PACA qui souhaite depuis plusieurs années disposer d'un lycée afin de répondre à une demande croissante.

 

Heureuse coïncidence, un terrain où se trouvait la maison de René Goscinny, célèbre auteur d'Astérix et Obélix et du Petit Nicolas, répondait à cette requête. Après négociations avec Anne Goscinny, fille de l'écrivain, un accord de vente a été trouvé avec la région en échange de bons procédés comme l'attribution du nom du lycée et des hommages au scénariste dans le 1% artistique. La famille Goscinny a également fait des dons à la bibliothèque du lycée. Sensibles à cette histoire, les architectes Rémy Marciano et José Morales ont d'ailleurs décidé de conserver l'intégralité de la demeure de l'auteur qu'ils ont inclue dans leur programme en y implantant l'administration et les locaux des professeurs.

 

Un lycée en communion avec le paysage
Outre cet épisode symbolique, les architectes ont également déployé une opération jouant avec les contraintes du site : complexité du terrain (déclivité), chemin de fer à proximité, Nord de la vallée inondable… "Nous avons essayé de les renverser en faveur du projet", précise Rémy Marciano. Ainsi, les restanques du site organisent le terrassement et structurent le paysage. Une idée que l'on retrouve dans le bâtiment : "Le rapport au sol accompagne la minéralité du bâtiment", souligne l'architecte. Résultat : le socle de la structure est en béton et s'appuie sur du gabion provenant des carrières proches. Une manière d'enraciner et d'ancrer le bâtiment dans ses terres. Mais la dominante du site reste l'utilisation du bois, œuvre de l'entreprise allemande qui a également participé au centre Pompidou-Metz : Holzau Amann. "Notre objectif est d'être le plus au contact du paysage. C'est pourquoi toute la partie haute est en ossature et bardage bois. Ces lignes boisées suivent la topographie. Elles sont également le symbole de la vallée alpine et de l'arrière-pays niçois", expliquent les architectes. Et d'ajouter : "Outre le fait de rappeler l'univers de la montagne, cela permet de dégager une légèreté et de la lumière". Un atout qui a l'air de séduire les occupants puisque la proviseur nous confie que "le bois offre un lieu chaleureux".

La suite de l'article en page 2

actionclactionfp

Un lycée vert

Lycée de Drap
Lycée de Drap © Philippe Ruault
Dans un tel environnement, le lycée se devait de proposer une démarche environnementale. Labellisé BBC 2005, il est équipé de panneaux solaires, panneaux photovoltaïques, chaudière bois et gaz, inertie avec de la laine de bois, ventilation naturelle assurée par les ventelles en bois en façade.

 

Concernant l'agencement, le bâtiment présente des locaux d'enseignement distribués sur deux niveaux par des circulations protégées mais ouvertes à l'air libre autour d'un patio. La demi-pension, bloc autonome installé dans la terre, protège la cour des vents.

 

Ouvert depuis septembre, le lycée accueille pour l'instant uniquement des secondes et devraient d'ici à deux ans tourner à plein régime, soit environ 900 élèves. Cela fait beaucoup de petits Gaulois, par Toutatis !

 

Fiche technique
Maîtrise d'ouvrage : région Provence6alpes-Côte d'Azur, mandataire du maître d'ouvrage AREA
Maîtrise d'œuvre : Rémy Marciano & José Morales Architectes
Coût des travaux hors taxe : 19,7 millions d'euros
Surfaces (SHAB) : 9.200 m2 de surface utile
Début des travaux : 2010
Livraison : septembre 2012

Passerelle d'entrée

Passerelle
Passerelle © CG- batiactu
Afin de pénétrer dans l'enceinte du lycée de Drap, les architectes ont dû imaginer une passerelle sur pilotis. Un élément qui correspond à l'obligation de rendre accessible le site aux handicapés.

Vue sur la maison Goscinny

vue sur la maison gosciny
vue sur la maison gosciny © CG- batiactu
Le projet conserve l'intégralité de la maison ayant appartenu à René Goscinny, l'auteur d'Astérix et Obélix et du Petit Nicolas.
On peut également voir les restanques du site qui organisent le terrassement et structurent le paysage.

Lycée de Drap

Lycée de Drap
Lycée de Drap © Philippe Ruault
Imaginé par le duo Rémy Marciano & José Morales, le lycée René Goscinny s'impose comme un bâtiment paysage.

Un bâtiment dans la conitnuité du paysage

Lycée de Drap
Lycée de Drap © Philippe Ruault
Le lycée dispose d'un socle minéral en béton et d'une robe en bois.

Un bâtiment, une double matérialité

Vue Gabion
Vue Gabion © Philippe Ruault
Le bâtiment allie un socle minéral (ici vue sur le gabion et le béton) et une structure bois.

Circulations extérieures

Passerelle
Passerelle © Philippe Ruault
Le bâtiment présente des locaux d'enseignement distribués sur deux niveaux par des circulations protégées mais ouvertes à l'air libre autour d'un patio.

Des panneaux photovoltaïques

panneaux pv
panneaux pv © Philippe Ruault
Le lycée dispose de plusieurs équipements verts dont des panneaux photovoltaïques.

Façade bois

détails ventelles bois
détails ventelles bois © Philippe Ruault
Ventelles en bois qui permettent notamment la ventilation naturelle.

Locaux adminstratifs

Lycée drap
Lycée drap © Philippe Ruault

Vue d'une classe

Lycée de Drap
Lycée de Drap © Philippe Ruault
Le bois est également présent dans la classe notamment avec un plafond bois. La matière vient de France (Vosges et Jura) mais également d'Allemagne.