L'allure cubique de l'architecture se reflète dans le mobilier. Au dernier étage de la maison - la partie studio des propriétaires - on discerne des étagères, presque dissimulées dans les murs, coincées entre les ouvertures. Leurs formes élancées et géométriques apportent du dynamisme à la pièce. Le noir de ces éléments contraste élégamment avec le gris du béton et épouse naturellement le parquet, en chêne massif, au sol. La hauteur sous plafond, elle, agrandit considérablement l'espace.

 

On remarque que l'escalier est au centre de la pièce. Le garde-corps, gris blanc, apporte un zeste de douceur à l'ensemble. Il conduit le regarde vers le village au loin, visible grâce aux larges ouvertures et invite également à redescendre dans la vallée.
actioncl