La copropriété de la tour Maine-Montparnasse lance un concours international auprès des architectes pour la rénovation de l'imposant immeuble de bureaux, situé au cœur de la capitale. Le projet vainqueur sera désigné au printemps de 2017.

Les copropriétaires de la tour Montparnasse n'en ont pas fini avec les travaux. Alors qu'elle peine à tourner définitivement la page de l'amiante, avec un chantier en site occupé qui dure depuis plus de 10 ans, la tour prévoit également de changer de peau. Le communiqué officiel de l'Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse annonce : "Les copropriétaires de l'EITMM ont décidé de redonner toute l'attractivité et ses lettres de noblesse à la tour Montparnasse, premier gratte-ciel de Paris, né il y a 40 ans". Une mission difficile, tant l'image de l'immeuble est écornée et datée, qui pourra échoir à n'importe quel architecte souhaitant participer au concours. Jean-Marie Duthilleul, coordonnateur du projet, déclare : "Toutes les propositions issues du concours international sont possibles. Tout architecte peut candidater".

 

Des contours pas encore totalement arrêtés

 

Le choix final, qui interviendra au printemps 2017, sera opéré par l'assemblée des copropriétaires accompagnée par la Mairie de Paris, les maires des trois arrondissements contigus (6e, 14e et 15e) et par un comité d'orientation composé de professionnels de l'immobilier, d'architectes, d'urbanistes et d'artistes. Car, au-delà de la rénovation de l'aspect extérieur de la tour, c'est toute l'esplanade au pied de l'immeuble qui sera reconfigurée "pour améliorer la qualité des espaces d'accueil". En avril 2015, l'EITMM évoquait également la modification profonde de la galerie marchande, avec une extension de 14.000 m² de nouveaux commerces, ainsi que la construction de deux hôtels de 7.800 et 4.800 m², plus 10.300 m² de logements. Mais ces programmes ne sont plus évoqués dans l'annonce du concours. Jean-Louis Missika, adjoint à la Mairie de Paris, réagit : "Nous nous réjouissons de ce concours qui permettra de donner un nouveau souffle à la tour Montparnasse et de l'adapter aux usages du 21e siècle. La rénovation (…) est l'occasion d'engager une transformation en profondeur du secteur en termes d'usages publics, de circulation, de programmation, et sera l'occasion de tourner la page de l'urbanisme de dalle qui a éloigné les Parisiens du quartier Montparnasse". Un "Atelier Montparnasse" avait d'ailleurs été créé au début de 2015, réunissant l'EITMM, Unibail-Rodamco et la filiale Gares & Connexions de la SNCF.

 

Quant au budget de la rénovation, qui était d'abord estimé à 150 ou 200 M€ par l'EITMM, il est aujourd'hui annoncé "à plus de 300 M€, financé à 100 % par les copropriétaires". Un montant qu'il faudra rajouter à la facture du désamiantage qui dépasse les 250 M€. Les 300 heureux copropriétaires auront donc déboursé au moins 550 M€ pour disposer d'une tour entièrement remise à neuf et finalement aux normes. L'EITMM espère qu'elle obtiendra un permis de construire rapidement pour entamer les travaux en 2018 et les achever après 2020.
actionclactionfp