PALMARES. L'intégration est devenu le maître mot dans des projets piscine. Si le confort des utilisateurs compte, son insertion dans l'environnement aussi. La preuve en images avec quelques-unes des réalisations primées dans le cadre des des Trophées de la piscine et du spa 2017.

Certaines piscines donnent l'impression de ne pas être véritablement intégrées mais simplement posées dans un jardin. Pour éviter cet effet, il est important que la piscine dialogue non seulement avec le paysage mais aussi avec l'architecture, autrement dit qu'elle s'harmonise à la maison. Les constructeurs de piscines l'ont bien compris et travaillent de plus en plus sur l'intégration des bassins (Pour rappel, la France compte désormais 2 millions de piscines privées sur son territoire, soit le plus grand parc européen). Le but : que les structures se fondent parfaitement dans leur environnement, qu'il soit naturel ou urbain. Pour cela, on joue sur la forme et les dimensions du bassin, la couleur du liner, les modèles de margelles, le type de plage... Bref, le moindre détail compte. A l'arrivée, la piscine, devenue un véritable caméléon, arrive à s'immiscer partout : en haut d'un immeuble, à proximité d'une maison d'architecte et même dans un village classé (voir les exemples dans notre diaporama)... Une présence qui n'a jamais été aussi discrète mais qui ne l'empêche pas d'avoir une vraie personnalité, le tout sans renier sur le confort des utilisateurs.

 

Petit florilège de réalisations primées, parfaitement intégrées au paysage et à l'architecture...
actionclactionfp