Il s'agit d'une exigence sur la température intérieure conventionnelle (Tic) atteinte au cours d'une séquence de cinq jours chauds. Elle doit être inférieure à une température intérieure de référence. Ainsi, la RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d'assurer un bon niveau de confort en été sans avoir recourir à un système actif de refroidissement.

 

C'est le problème majeur des habitats étanches et bien isolés qui permettent à la chaleur de vite s'installer mais d'être plus difficile à déloger. Plutôt que la climatisation, les systèmes de protection solaire jouent pleinement leur rôle, tels que les brise-soleil, les volets et autres "casquettes", de même que les aérations naturelles et l'inertie thermique s'imposent.

 

Notez bien que la climatisation n'est pas incompatible avec la RT 2012, dès lors que le niveau de consommation conventionnelle d'énergie primaire (Cep) du bâtiment reste sous le seuil de référence. Selon une étude BTP Banque pour le magazine Bâtimétiers (n° 29 - décembre 2012), "un léger dépassement de consommation est admis pour les bâtiments dont les fenêtres ne peuvent pas êtres ouvertes pour des raisons d'exposition au bruit".
actioncl