UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Le programme de réhabilitation et extension des Tours "CityLights" du Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt, regroupant trois tours formées de trois "pétales" chacune, construites en 1975, vient d'être livré. Cette restructuration, réalisée par l'architecte par Dominique Perrault, s'articule notamment autour d'une agora vitrée de 1.500 m². Découverte.

Au 204, rond-point du pont de Sèvres, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le nouveau programme de restructuration "CityLights" , inauguré le 30 mars 2016, par son promoteur immobilier, BNP Parisbas Real Estate, se remarque par ses 80.000 m² mètres carrés de bureaux. Au menu : la réhabilitation et extension des Tours du Pont de Sèvres, trois tours formées de trois "pétales" chacune, construites en 1975 par les architectes Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut. Sans compter, les 10 pétales hexagonaux situés face à l'Île Seguin, à la pointe du Pont de Sèvres, au coeur même du quartier Île Seguin Rives de Seine.

 

"Faire en sorte que cet isolement n'en soit plus un"

 

"Ces tours édifiées par les architectes Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut portaient en elles toute la modernité architecturale de cette époque, avec de la hauteur et de la densité, mais elles se dressaient au milieu d'un territoire urbain qui n'existait pas encore, a rappelé l'architecte Dominique Perrault, le jour de l'inauguration. Nous avons alors fait en sorte que cet isolement n'en soit plus un, mais devienne une véritable valeur, sur le plan économique et social, mais aussi urbain."

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article et le diaporama.

actionclactionfp

Un travail audacieux de révélation

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Badani et Roux-Dorlut
Si à l'origine, ces tours avaient une relation "célibataire" avec leur environnement, elles sont aujourd'hui entièrement et organiquement couplées, grâce à l'ensemble des tracés piétonniers dessinés pour les traverser vers le nouveau quartier du Trapèze, où les immeubles de bureaux et d'habitation neufs ou réhabilités ont investi la friche des anciennes usines Renault, a poursuivi l'architecte.

 

Imaginer des espaces pour ouvrir le projet

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Vincent Fillon - Dominique Perrault Architecture - Adagp
Avant d'ajouter : "Nous avons donc imaginé des espaces pour ouvrir le projet vers l'extérieur : le grand parvis devant les tours, les différents passages sur les côtés ou encore les jardins. Nous avons ancré ce projet, au sens physique du terme." En créant un socle, les 5.000 m² imaginés au rez-de-chaussée connectent ainsi les tours à leur environnement et leur offrent des racines qui se nourrissent de l'urbanité, de la ville.

Vers un plan en hexagone, avec ses noyaux centraux

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Vincent Fillon - Dominique Perrault Architecture - Adagp
Les équipes de Dominique Perrault Architecture ont alors opté pour un plan en hexagone, avec ses noyaux centraux qui desservent les plateaux de bureaux, offrant ainsi des vues à 360 degrés sur Paris et l'ouest parisien. "C'est essentiellement un travail de révélation, insiste la maîtrise d'œuvre. Ces bâtiments, avec leurs formes prismatiques fonctionnent parfaitement comme capteurs de lumière."

 

Une façade plate double peau

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Vincent Fillon - Dominique Perrault Architecture - Adagp
En détails, les deux tiers du bâtiment sont recouverts d'une façade plate double peau ventilée dont le cadre principal est en aluminium poli brillant, l'allège en aluminium vernis incolore et la partie opaque en double sérigraphie miroir et grise, précise Dominique Perrault. "Quant au tiers du bâtiment, il est recouvert d'une façade pliée qui forme des bracelets autour des tours à des hauteurs variées pour répondre au gradinage du bâtiment", complète-t-il.

Un grand verre extra-clair

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Dominique Perrault Architecture - Adagp
De son côté, la façade pliée double peau ventilée est composé d'un grand verre extra-clair encadré par une menuiserie en aluminium poli brillant, et une partie opaque en double sérigraphie miroir et grise. La poutre pliée en aluminium vernis incolore fait la jonction entre les différents éléments.

Restaurants, fitness, crèche et commerces

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Dominique Perrault Architecture - Adagp
Au final, cette opération englobe cinq restaurants (4.000 m²), un centre de fitness (500 m²), une crèche (377 m²) et deux commerces (307 et 240 m²). Son coût s'élève à 600 millions d'euros, dont 200 millions pour les travaux de réhabilitation (75 000 m²) et d'extension (10.400 m²).

 

Par ailleurs, ces tours réhabilités bénéficient d'une accessibilité depuis de nombreux axes routiers, dont notamment la N118, et d'une desserte en transports en commun remarquable avec une station de métro (ligne 9) au pied de l'immeuble, 16 lignes de bus, le tramway T1 et prochainement la première gare réalisée sur les lignes du Grand Paris Express.

 

Fiche technique Tours CityLights

Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault
Inauguration de Citylights livré par Dominique Perrault © Badani et Roux-Dorlut
Fiche technique
Tours CityLights
204, rond-point du pont de Sèvres, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Programme : Réhabilitation et extension des Tours du Pont de Sèvres, trois tours formées de 3 "pétales" chacune, construites dans les
années 1970 par les architectes Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut
Maîtrise d'ouvrage : SAS des Tours du Pont-de-Sèvres
Maîtrise d'œuvre : Dominique Perrault Architecture, architecte (DPA)
BET : EGIS (structure, fluide), EPPAG (façade), AVLS (acousticien), AADT (sécurité), Socotec (contrôle).
Principales entreprises : CMS/Arene (curetage, désamiantage), Rabot Dutilleul/GCC (gros œuvre, démolition, fondations profondes, terrassements), Goyer/Ouest Alu/CYB Stores (façades, protections solaires).
Certifié HQE "Passeport Exceptionnel", BREEAM "Excellent", titulaire du label BBC.
Surface du site : 200.000 m²
Surface construite : 85.400 m² dont réhabilitation de 75.000 m²
Début des études : janvier 2008
Début des travaux : janvier 2013
Inauguration : mars 2016
Coût des travaux de réhabilitation : environ 200 millions d'euros