La police vient de démanteler à Bron, Vénissieux et Grenoble une filière d'immigration clandestine pakistanaise qui opérait sur des chantiers entre Paris et Lyon. Après une trentaine d'interpellations, six personnes ont été mises en examen et deux d'entre elles ont été écrouées.

Près d'une trentaine de personnes ont été interpellées la semaine dernière dans l'agglomération lyonnaise et en région parisienne dans le cadre d'un démantèlement du réseau de travail clandestin et de blanchiment d'argent au sein de la communauté pakistanaise. Depuis, six personnes ont été mises en examen et deux d'entre elles ont été écrouées. Par ailleurs, la plupart des suspects arrêtés sont de nationalité pakistanaise.

 

Fausses factures et blanchiment d'argent

 

Ce vaste coup de filet dans le BTP, notamment à Bron, Vénissieux et Grenoble, a été réalisé sur commission rogatoire d'un juge d'instruction lyonnais, par des enquêteurs de la Police aux frontières, du Groupement d'intervention régional de Rhône-Alpes et de l'Office central de lutte contre le travail illégal. Le montant de la fraude s'élèverait à dix millions d'euros environ sur des chantiers entre Lyon et Paris.

 

Précisons que les responsables présumés du réseau faisaient venir les suspects du Pakistan en leur fournissant des faux papiers et un logement, pour les employer ensuite clandestinement sur des chantiers. Ce système organisé de fausses factures et de sociétés véhicules permettait ensuite de blanchir l'argent…
actionclactionfp