SOLUTIONS ET MATERIAUX. Légère, souple, adaptable, la toile tendue métallo textile a su progressivement trouver sa place dans l'architecture. Quelles sont ses origines ? De quoi est composé ce matériau ? Comment se passe la conception et la pose ? Réponses.

Historique
Parking, tribune sportive, couverture de stade, espace de détente… La toile tendue fait désormais partie de l'architecture. Mais cette idée remonte à bien longtemps. En effet, si l'on revient aux fondamentaux, l'utilisation de ce textile rappelle la toile d'araignée, solide et flexible, offrant de nombreuses possibilités à ses occupants qui la tissent. Les ponts en corde rappellent également les techniques de tension de la membrane. Plus tard, on la rencontre dans des habitations temporaires que ce soit des abris en temps de guerre ou lors de manifestations ou événements. Les tentes des bédouins, les yourtes de nomades en Mongolie ont montré le confort et la facilité de transport de ce matériau.

 

 

La montgolfière et le zeppelin
Au 19ème et début du 20ème siècle, on voit apparaître la toile dans le transport avec la montgolfière et le zeppelin. Mais c'est à partir de 1945 qu'on a vu se développer cette matière pour la construction. L'architecte Frei Otto a théorisé les préceptes des systèmes constructifs souples, faisant ainsi partie des précurseurs de l'architecture bionique. "Cela fait quarante ans que nous nous appuyons sur ces bases conceptuelles fortes", confirme Olivier Dufour, président d'Esmery Caron, entreprise spécialisée dans l'architecture textile. Enfin, dans les années 70, l'industrie s'est emparée du secteur. Si aujourd'hui, "les bases sont déclinées en normes, standards et recommandations, il n'y a pas néanmoins de standards uniformes en Europe ou dans le monde", conclut l'industriel. Un phénomène qui fait de l'architecturale textile, un secteur à part.

 

Découvrez en page 2, les différentes matières existantes pour les membranes
actionclactionfp