PROJET. La ville de Paris et la société d'exploitation de la Tour Eiffel lanceront dès janvier un concours international pour le réaménagement du site de ce symbole de la capitale. Architectes, urbanistes, paysagistes seront invités à proposer des solutions pour accueillir au mieux les touristes avant les JO 2024.

D'ici à 2023, les abords de la Dame de Fer pourraient ne pas ressembler à ce qu'ils sont aujourd'hui. La Ville de Paris, en lien avec la Société d'exploitation de la Tour Eiffel, vient d'annoncer ce lundi 18 décembre 2017, le lancement prochain d'un concours international pour le réaménagement du site, baptisé "Grand site Tour Eiffel : découvrir, approcher, visiter". La mairie entend faire de ce lieu et de monument, qui attirent plus de 6 millions de touristes, et plus de 20 millions de promeneurs chaque année, "la vitrine de la qualité d'accueil parisien".

 

Pour y parvenir, Paris invite donc les professionnels de l'urbanisme, de l'architecture et du paysage à se pencher sur la question à l'occasion de ce concours. Car "actuellement, la configuration des lieux et leur aménagement ne permettent pas toujours de guider et d'accueillir les visiteurs dans des conditions satisfaisantes", précise la ville qui juge que "les cheminements sont souvent complexes et les files d'attente parfois désordonnées".

 

Un nouvel aménagement du site réalisé avant les JO de 2024

 

Paris se fixe comme objectif de "rendre cette visite plus agréable et accessible : cela passe par davantage de services tout au long du parcours (sanitaires, bancs, consignes, restauration, etc), mais aussi une offre culturelle permettant de redécouvrir la richesse historique et patrimoniale du site". Dans un communiqué la ville ajoute : "Il faudra donc améliorer la qualité des cheminements piétons depuis les transports en commun et l'orientation et l'information en temps réel (temps d'attente, conditions d'accès, gestion des incidents...). Autre nouveauté : les locaux d'exploitation et de travail seront réaménagés, pour améliorer les conditions de travail des salariés du site".

 

Pour Jean-Louis Missika, adjoint en charge de l'urbanisme, de l'architecture de Paris : "Il ne s'agit pas de réinventer la Tour Eiffel mais de la magnifier en la connectant avec son environnement, que ce soit la Seine, le Trocadéro ou le Champ de Mars". Ce dernier attend "un projet beau et écologique, respectueux du site classé, à la fois sobre et ambitieux" et qui soit réalisé avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

 

Calendrier du projet
Janvier 2018 : avis d'appel public à la concurrence du dialogue compétitif de conception
Avril 2018 : choix des équipes de conception appelées au dialogue
Printemps 2019 : choix de la proposition et de l'équipe lauréate de conception
2019 / 2020 : études de projet et consultations des entreprises
2021 / 2023 : réalisation

 

actionclactionfp