Entre les villages verticaux et l'historique gare maritime, Vincent Callebaut propose la création d'une passerelle pour les transports publics et le trafic doux, ainsi qu'une articulation urbaine composée d'un grand plan d'eau naturel, d'une ancienne Halle aux poissons et huiles reconvertie en bar-restaurant et un nénuphar géant accueillant un espace d'exposition événementiel et un auditorium de plein air. De quoi propulser Tour et Taxis dans le 21e siècle en associant nouveaux usages, technologies avancées et principes constructifs durables. L'architecte fait valoir : "En effet, l'architecture est capable aujourd'hui de mettre en œuvre le concept de Solidarité Energetique entre un patrimoine - industriel dans ce cas - allié à un projet contemporain. Le second fournissant l'énergie nécessaire au premier par l'intégration des énergies renouvelables pour atteindre un bilan sobre en carbone". L'alliance de l'ancien et de sa fontaine de jouvence…
actioncl