La zone "B" du projet sera dédiée à de la construction neuve de 85.000 m² de logements et de commerces de proximité. "Le concept des Forêts verticales est de construire des Sky-Villas, c'est-à-dire des maisons individuelles avec potagers privatifs et vergers communautaires dans le ciel de Bruxelles, bref tous les avantages de la vie à la campagne et en ville enfin réunis", note l'imaginatif architecte belge. Son projet tire ici profit du gabarit trapézoïdal délimitant la zone constructible : il prévoit "de grandes toitures aux courbes élégantes dessinant des terrasses maraîchères en encorbellement avec vues imprenables vers le centre historique". Là encore, il entend les tapisser de capteurs solaires (sur 12.500 m²) afin de couvrir les dépenses énergétiques locales. Les trois tours seraient largement espacées par des jardins de 35 mètres et seraient de taille croissante du sud au nord. La plus basse ne dépasserait pas les 24 mètres "afin de s'aligner au faîtage des trois grandes nefs de la gare maritime" alors que la plus grande atteindrait les 100 mètres.
actioncl