DIAPORAMA. Christiane Taubira et Anne Hidalgo ont symboliquement posé ce mercredi 6 mai, la première pierre du nouveau palais de justice imaginé par Renzo Piano. Ce nouveau TGI trônera au centre d'une "cité judiciaire" qui comprendra également, sur 30.000 m², les nouveaux locaux de la police judiciaire, transférée du 36, quai des Orfèvres, et la maison de l'ordre des avocats (MODA) de 6.000 m². Première visite du chantier.

Les années de controverses et de batailles procédurales sont oubliées, place désormais au concret. Après la tempête juridique liée à un long contentieux et huit mois d'interruption, le chantier du futur Palais de Justice de Paris bat son plein depuis mars dernier dans le quartier des Batignolles. La première pierre de la future citée judiciaire imaginée par l'architecte italien Renzo Piano, prix Pritzker 1988, a été officiellement posée ce mercredi 6 mai.

 

"Ce palais de justice va prendre de la hauteur, de la verticalité alors que je m'obstine au quotidien à rendre la Justice transversale",s'est amusée Christiane Taubira, ministre de la Justice, dans son discours officiel.

 

Côté travaux, les fondations "hors normes" entreprises par Bouygues Bâtiment Ile-de-France viennent de se terminer sur cette emprise de 18.000 m². Les douze grues recouvrent le chantier après des travaux de terrassement du sous-sol qui accueillera sur trois niveaux parkings, archives, locaux techniques, ainsi que les locaux de la souricière, ont confirmé les représentants du constructeur Bouygues et de sa filiale Arelia, maître d'ouvrage.

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article.
actionclactionfp