CSPE
PP/DE ©

Tarifs de l'électricité en 2013 : la CSPE devrait augmenter

La Commission de régulation de l'énergie estime que les charges de service public de l'électricité vont progresser de 43 % en 2013 par rapport à celles constatées au titre de 2011. Les raisons ? La progression de la part des énergies renouvelables, la péréquation tarifaire dans les zones non interconnectées et l'augmentation du nombre de clients bénéficiaires des tarifs de première nécessité.

 
 
 


La facture d'électricité risque d'être plus lourde en 2013. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié la composition des charges de service public de l'électricité (CSPE) pour l'année 2013 : elles augmenteront de 43 %, passant de 3,6 Mrds € en 2011 à 5,1 Mrds € en 2013. Ces charges sont liées aux surcoûts engendrés par le dispositif de soutien aux énergies renouvelables, aux surcoûts de production et d'achat d'électricité dans les zones non interconnectées (îles bretonnes, Corse, départements d'outre-mer) ainsi qu'aux surcoûts liés aux dispositions sociales.

Dans le détail, la CRE précise que les charges liées aux énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien, cogénération, etc.) sont estimées à 3 Mrds €. Elles représenteront désormais 69 % du total de la CSPE, "en raison d'un prix d'achat élevé (459 €/MWh en moyenne)" selon la CRE. De quoi nourrir le débat sur la transition énergétique et sur la pertinence du mode de calcul de cette contribution. Les charges dues à la péréquation tarifaire dans les zones isolées augmentent, elles, de 19 %, du fait de la mise en service de nouvelles centrales. Et celles liées aux dispositions sociales vont doubler, en raison de l'automatisation du processus d'attribution du tarif de première nécessité : 651.000 clients en bénéficiaient en 2011, ils seront 1.442.500 en 2013.

Lourde addition
Mais les charges à couvrir par la CSPE intègrent également la régularisation de l'année 2011 (2,1 Mrds €) et des reliquats de charges sur les années antérieures (1,9 Mrd € dû au défaut de recouvrement sur l'année 2011 résultant d'un niveau bas de CSPE)… Au final, pour 2013, le total est évalué à 7,2 Mrds € par la CRE. Rappelons que la CSPE est plafonnée à 10,5 €/MWh jusqu'au mois de décembre 2012. Philippe de Ladoucette, président de la CRE, estimait en janvier dernier que la contribution pourrait passer à 13,7 €/MWh en 2013 pour atteindre les 20 €/MWh en 2016.

(27/11/2012)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Symposium metropoles du sud - Montpellier
Le 17/01/2015
Maison & objet - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Maison & objet projets - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Urbest metz - Metz
Du 27/01/2015 au 29/01/2015
Ceradeco - Paris
Du 01/02/2015 au 28/02/2015

Recherche dans