MOBILITÉ DURABLE. Un premier tronçon de route électrifiée capable de recharger la batterie d'un véhicule roulant, a été inauguré en Suède. Long de 2 km, il se situe entre un terminal de fret de l'aéroport de Stockholm et un centre logistique, et nécessite l'utilisation de camions adaptés. Explications.

Un tour de roue de plus vers la route du futur. Après les chaussées photovoltaïques inaugurées en France et en Chine, après la route lumineuse et communicante, après celle qui récupère la chaleur pour alimenter des bâtiments voisins, voici la départementale qui recharge les camions électriques. Et c'est en Suède qu'un premier tronçon de 2 kilomètres a été dévoilé, ce mercredi 11 avril 2018.

 

"eRoadArlanda" se présente comme une voie de circulation classique, située sur le réseau secondaire entre un terminal de fret de l'aéroport international de Stockholm et la zone logistique de Rosersberg, dotée d'une capacité nouvelle : celle de transférer de l'électricité aux véhicules roulants. L'énergie est transférée depuis un rail central grâce à un bras rétractable situé sous les véhicules, à la façon des frotteurs captant le courant sur le 3e rail, dit "de traction", du métro. Cette technique de conduction n'est pas la technologie plus futuriste d'induction, où la batterie est rechargée de façon électromagnétique, sans aucun lien physique.

 

Recharger les camions, bus ou voitures électriques, sans temps d'arrêt

 

Dans les deux cas, l'intérêt est de refaire le plein des véhicules qui circulent sur l'axe routier. Sur eRoadArlanda, qui est ouvert à tous les types d'engins, ce seront des camions Daf des services postaux qui en profiteront les premiers. Il est précisé qu'en cas de dépassement ou d'incident, le bras de contact entre le rail et le véhicule se lève automatiquement, laissant le poids lourd fonctionner de manière autonome.

 

Route électrifiée Suède
Route électrifiée Suède © eRoadArlanda

 

Les transports routiers représentent 30 % des émissions de gaz carbonique en Suède, qui cherche à les réduire drastiquement. La nation scandinave ambitionne de devenir, dès 2030, "l'un des premiers pays développés sans énergies fossiles" pour ce secteur de l'économie. Tomas Eneroth, le ministre suédois des Infrastructures déclare : "Tout le monde se rend compte que nous sommes dans une situation où le changement climatique impose de nouvelles exigences pour nos politiques et notre développement". Pour lui, le projet de route électrifiée est une des solutions. L'AFP signale que le groupe français Alstom, spécialiste du transport par rail, travaille avec Volvo sur un autre système d'alimentation électrique par le sol qui sera testé du côté de Göteborg. Le système, nommé APS, a été initialement conçu pour l'alimentation dynamique des tramways. Une solution éprouvée, déjà déployée à Bordeaux, Rio de Janeiro et Dubaï.

 

Autant d'initiatives différentes qui pourraient être couplées avec les chaussées productrices d'électricité et qui décupleront les possibilités de véhicules de transport fonctionnant sur batteries, comme le Semi de Tesla.

actionclactionfp