A l'arrivée, la maison s'étend sur toute la largeur de la propriété et se prolonge par une terrasse - la continuité entre l'intérieur et l'extérieur est d'ailleurs parfaite puisque le sol de la maison se situe exactement au même niveau que le jardin - puis par une piscine sertie de pierres volcaniques et adoptant l'allure d'un couloir de nage.

 

Création d'un microcosme artificiel
Pour rendre la maison plus belle, plus agréable à vivre et, surtout, résoudre de manière définitive le problème du vis-à-vis, les architectes ont travaillé avec le paysagiste François Navarro. "Avant son intervention, le terrain était presque totalement dépourvu de végétation, confie Denis Bodino. Pour le rendre aussi verdoyant qu'il l'est actuellement, nous n'avons pas lésiné sur les moyens : vingt-et-un palmiers et de nombreux buissons ont été plantés. Au final, conclut-il, nous sommes parvenus à créer autour d'elle tout un microcosme artificiel. Et la réussite c'est qu'il paraît complètement naturel".

 

Cette impression est renforcée par les subtils jeux de correspondances qui s'établissent entre la maison et son environnement. Les brise-soleil sont en effet exactement de la même couleur que les troncs des palmiers. Les buissons, quant à eux, forment des équerres qui rappellent les lignes géométriques de la maison.

 

Suite et fin de l'article en page suivante.
actioncl