Il n'a fallu que quelques secondes pour abattre les vestiges métalliques d'un pont autoroutier qui reliait Brooklyn au Queens. Découvrez la vidéo impressionnante de cette maîtrise des explosifs et de la gravité.

La comptine enfantine "London Bridge is falling down" avait prévenu : même en fer et en acier, un pont risque de se tordre et se plier. Le Kosciuszko Bridge de Brooklyn (New York) l'a démontré : sa démolition n'a nécessité que quelques secondes. Et quelques explosifs bien placés.

 

Différentes vidéos ont été tournées au tout début du mois d'octobre lors de l'implosion de la structure en treillis métallique qui avait été inaugurée en 1939. D'une longueur totale de 1.835 mètres, le pont baptisé en l'honneur d'un général polonais qui avait combattu aux côtés des indépendantistes américains, était fermé depuis le mois d'avril 2017. La portée principale, de 91 mètres, avait déjà été démantelée au cours de l'été et acheminé par barge dans le New Jersey pour recyclage. Mais, pour des raisons de rapidité, le reste de la structure a été plastiqué. Un démontage en règle aurait nécessité entre sept et neuf mois de plus.

 

Deux ponts valent mieux qu'un seul

 

L'ouvrage métallique, qui voyait passer 182.000 véhicules par jour en 2008 alors qu'il avait été conçu pour 10.000 au maximum, était saturé et constituait un goulot d'étranglement pour le trafic automobile entre les quartiers de Brooklyn et du Queens, dans l'Est new yorkais. Un premier ouvrage de remplacement a donc été construit juste à côté, entre 2015 et 2017, et ouvert à la circulation en avril, afin de permettre la destruction de son illustre aïeul. Ce dernier laissera désormais la place à un second pont, identique au plus récent, afin de doubler les capacités de franchissement. Les deux ponts - qui porteront toujours le nom de Kosciuszko - sont de type ouvrage suspendu en béton, avec des tabliers supportant 2x3 voies.

 

Kosciuszko Bridge
Kosciuszko Bridge © Jim Henderson - Wikimedia CC

 

Pour l'anecdote, c'est le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo lui-même, qui a pressé le bouton du détonateur déclenchant la séquence des 944 petites charges. Les éléments de métal d'un poids total de 10.000 tonnes seront eux-aussi recyclés.

Découvrez l'impressionnante vidéo des détonations et de l'effondrement programmé digne d'un film d'action hollywoodien :

 

actionclactionfp