PROJET VERT Dans le cadre de la transformation urbaine du nord de Marseille, Eiffage Immobilier s'apprête à livrer le premier lot de bureaux de son futur éco-quartier de 58.000 m2. Ce projet titanesque repose sur une prise en compte globale du développement durable (dépollution naturelle des sols, boucle thalassothermique, isolation en paille...). Reportage.

A quelques mètres du serpent autoroutier marseillais (A55), balayé par les bourrasques de vent impétueuses du littoral, les ouvriers appliquent les dernières membranes d'étanchéité sur le toit. Un peu plus bas, la façade à clin n'attend plus que la pose des brise-soleil, point final du chantier amorcé en avril dernier. Le bâtiment de neuf étages qui abritera un ensemble de bureaux est la première opération réussie de l'îlot Allar. Baptisé "Smartseille", ce projet d'éco-quartier, situé dans le nord de Marseille, prévoit la construction de 58.000 m2 de logements, bureaux, hôtels, commerces, sur une surface au sol de 2,7 hectares. A terme, 4.000 personnes pourront vivre, habiter et travailler dans cette ville du futur imaginée par Eiffage. "Cet îlot Allar doit être exemplaire pour les Marseillais et cela doit être la référence méditerranéenne, c'est-à-dire la ville qui s'ouvre vers l'extérieur, qui se développe et qui met l'humain au cœur du projet", a commenté Laure-Agnès Carradec, adjointe au Maire déléguée à l'urbanisme, lors de la présentation du projet ce mercredi 18 novembre 2015.

Anciennes friches industrielles

Ce nouveau quartier s'inscrit dans le cadre de l'extension du périmètre d'Euroméditerranéen (Euromed 2). Ce projet d'aménagement urbain de 700.000 m2 et de développement économique à 4 milliards d'euros est la plus grande opération de rénovation urbaine en Europe.

Encadré par deux passerelles autoroutières (A55 et A7) et dominant les bassins portuaires du nord de la ville, l'emplacement du site accueillait à l'origine une ancienne usine de production de gaz. "C'est un quartier anciennement industriel, faiblement peuplé et qui s'est peu à peu paupérisé", décrit Hervé Gatineau, directeur d'Eiffage Méditerranée. Le terrain, appartenant à Sofilo, filiale immobilière d'EDF, a été acquis pour moitié par Eiffage en juin 2014, la moitié restante par Euroméditerranée.

Retrouvez en pages suivantes, la suite du reportage consacré au projet "Smartseille"...


Le laboratoire Phosphore

 

Cet îlot démonstrateur est l'aboutissement des réflexions portées par le laboratoire de R&D Phosphore du groupe Eiffage. Cette démarche, initiée en 2007 et regroupant des ingénieurs, architectes, urbanistes ou encore sociologues, s'intéresse à l'aménagement de la ville de demain en prenant compte des contraintes économiques, des enjeux sociétales et du développement durable.
actionclactionfp