Depuis 40 ans, l'architecte Moshe Safdie explore les possibilités des surfaces fractales pour concevoir ses bâtiments à haute densité. Révélé par Habitat 67, un ensemble de logements situé à Montréal, il récidive aujourd'hui avec Sky Habitat, un immeuble de 38 étages composé d'une multitude de terrasses verdoyantes et de passerelles qui offre une vue imprenable sur Singapour. Zoom.

Les jardins suspendus de Babylone ont trouvé leurs héritiers spirituels : les immeubles jumeaux Sky Habitat, construits dans la "Ville jardin", Singapour. Le complexe de 509 logements présente en effet une géométrie particulière, faite d'une multitude de balcons indépendants et de passerelles qui relient les deux tours de 38 étages. L'architecte israélo-canadien Moshe Safdie explique avoir exploré, durant ces 40 dernières années, les possibilités offertes par "les motifs des surfaces fractales, une intensification spectaculaire de la structure qui se traduit par un réseau de jardins à ciel ouvert, et des rues et espaces verts communautaires qui s'interconnectent dans les airs".

 

Pour l'architecte, la densification recherchée ne se fait donc pas au détriment de la qualité de vie des futurs occupants. Bien au contraire, le projet Sky Habitat fait une large place au confort et aux services. "Pour le projet Bishan (du nom du quartier de Singapour, NdlR), nous avons intégré de nombreuses fonctionnalités afin d'élargir considérablement les commodités pour les familles et d'agrandir les espaces communs, d'abord en apportant de généreux jardins communautaires et des espaces ouverts, au niveau du sol mais aussi en hauteur, dont des terrasses et des jardins pour plus de la moitié des résidences", précise son cabinet.

 

Découvrez le projet en images dans les pages suivantes.
actionclactionfp