Le plateau de Blaiseron dispose maintenant de sa ferme éolienne. Conçue et développée par RES, elle comporte six machines de 2MW de puissance. Le chantier s'est étalé sur un peu moins d'un an.

La société RES, spécialisée dans le développement de projets d'énergies renouvelables, vient d'inaugurer, le 15 juin dernier, un nouveau parc éolien dans le département de la Haute-Marne, où elle est présente depuis 2010. Après Mont Gimont (48 MW), Langres Sud (52 MW) et Haut Chemin (20 MW), c'est une plus petite ferme qui a été implantée à Leschères-sur-le-Blaiseron. Elle est en effet constituée de six éoliennes Vestas de 2 MW de puissance unitaire, soit 12 MW en tout. Une puissance suffisante pour alimenter en électricité 6.000 foyers - l'équivalent de l'intégralité de la population de la communauté de communes du Bassin de Joinville-en-Champagne. Les machines permettront également d'économiser le rejet d'environ 2.000 tonnes de gaz carbonique par an.

 

Le chantier avait été démarré en février 2016 pour une mise en service au mois de janvier 2017. Il a mobilisé un ensemble d'entreprises locales, qu'il s'agisse de travaux de terrassement (Entreprise Bourreau), de béton pour les fondations (Vicat) ou d'opérations de grutage des éléments (Médiaco). RES annonce : "Plus de 100 personnes ont travaillé à la réalisation de ce chantier". Avec cette inauguration, la société exploite désormais 132 MW de puissance éolienne dans le département de Haute-Marne et produit assez de courant électrique pour alimenter la ville de Reims (183.000 habitants).

 

L'opérateur est présent sur le marché français depuis 1995, année où il s'est associé avec Eole Technologie, un bureau d'études spécialisé. Il revendique la place de premier exploitant indépendant d'énergies renouvelables avec un parc global de 656 MW produisant annuellement 1,67 TWh. RES estime fournir assez d'électricité pour alimenter 360.000 foyers tout en évitant l'émission de 140.000 tonnes de CO2. Environ 2 GW de projets sont encore en cours dans l'Hexagone (dont 0,5 GW d'éolien terrestre) où l'entreprise emploie 180 personnes.
actionclactionfp