« Cette 6ème édition des rencontres internationales des PPP réunissant près de 1.800 personnes est l'occasion de faire le bilan de cet outil, notamment au travers de la présentation d'une grande enquête menée auprès des collectivités territoriales », nous explique Marc Teyssier d'Orfeuil, délégué général du Club des PPP. Cette consultation, avec un taux de retour exceptionnel -plus de 380 réponses-, condense les retours d'expériences des décideurs publics, par exemple, des élus, des directeurs d'hôpitaux, des directeurs de services juridiques ayant conclu des contrats de partenariat, comme les attentes en termes d'investissement public et de financement. Par ailleurs, pour la première fois cette année et pour deux jours, la Mission d'appui aux partenariats public-privé (Mappp) intégrée à la Direction générale du Trésor tient des points thématiques sur son espace.

 

Face à un assèchement du ralentissement des investissements publics
Par ailleurs, les acteurs présents ont longuement débattu ce mercredi sur les conséquences du projet de loi de finances 2013 liés aux remboursements des emprunts. « Nous sommes pour une exception du financement des projets publics car nous observons depuis quelques mois la menace de faillites de grands projets et nous faisons face à un assèchement du ralentissement des investissements publics », estime Marc Teyssier d'Orfeuil, délégué général du Club des PPP.

 

En parallèle, dans l'actualité, la commission des lois du Sénat, réunie ce mercredi, a adopté son programme d'information et de contrôle pour la session 2012-2013. Parmi les neuf thèmes retenus figurent « les partenariats public-privé », sous la responsabilité de Hugues Portelli (UMP) et de Jean-Pierre Sueur (PS) dont on connaît les réticences à l'égard d'une généralisation des contrats de partenariat.
actioncl