EN IMAGES. Les 240 moucharabieh de l'Institut du monde arabe (Ima), à Paris, viennent de faire l'objet d'un spectacle son et lumière, le 29 septembre, après avoir été rénovés. Tout un symbole pour cette célèbre façade pensée à l'origine par l'architecte Jean Nouvel, il y a trente ans.

Depuis le 29 septembre, les 240 moucharabieh de l'Institut du monde arabe (Ima), à Paris, brillent de mille et un feux. Dès la nuit tombée, chaque soir, ils sont illuminés par un système d'éclairage mis en place par le scénographe Romain Pissenem, le concepteur de l'Ushuaïa Beach Hôtel. Il y a quelques jours, cette installation a fait l'objet d'un spectacle son et lumière, pour fêter les trente ans de l'inauguration du bâtiment pensé par l'architecte Jean Nouvel. L'institut passe par une phase de rénovation, dont la partie la plus visible vient d'être achevée : la remise en fonctionnement des moucharabieh. Les opérations sont menées par le cabinet DVVD, dirigé par Daniel Vaniche, en collaboration avec les architectes originaux de l'édifice.

 

 

Jean Nouvel était présent lors du spectacle, comme en témoigne son compte Twitter :

 


 


 

L'actuel président de l'IMA, et ancien ministre de la Culture présent en 1987 lors de l'inauguration, Jack Lang, était également sur place, et visiblement satisfait :

 


 

Les travaux de rénovation, qui pourraient durer jusqu'en 2019, portent sur diverses parties du bâtiment. Le parvis sera ainsi enrichi d'un pavillon de verre accueillant notamment un espace de boutique et de restauration. Les travaux consistent également "à remettre les moucharabiehs en état de marche, à améliorer l'isolation thermique de la façade et à insérer des diodes électroluminescentes dans chaque moucharabieh pour permettre leur mise en lumière scénarisée", peut-on lire sur le site de l'IMA.

 

Par ailleurs, une nouvelle salle d'exposition sera créée. "Cet espace de 500 mètres carrés permettra de proposer une activité d'expositions plus importante au public", nous explique le maître d'ouvrage. Y sera adossé un "pôle pédagogique" partiellement consacré à l'apprentissage de la langue arabe. Il accueillera "les 2.000 stagiaires formés chaque année à l'IMA" et devrait répondre "à la forte demande d'ouverture de nouvelles classes".

Découvrez comment ont té rénovés les 240 moucharabieh dès la page 2.
actionclactionfp