Boostés par des taux d'intérêt bas, les crédits à l'habitat consentis aux particuliers ont atteint un record de 23 milliards d'euros au mois d'août, selon la dernière publication statistique de la Banque de France. Les renégociations des emprunts en cours constituraient la moitié de ces nouveaux prêts.

Avec des taux d'intérêt qui baissent toujours - 1,72 % en août, après 1,78 % en juillet - les renégociations de crédits immobiliers pour obtenir un meilleur taux ou réduire le montant ou la durée de son prêt, se multiplient, jusqu'à représenter la moitié des nouveaux prêts consentis en août cette année, selon la Banque de France.

 

La production de crédits nouveaux à l'habitat a ainsi continué d'augmenter pour atteindre le record de 23 milliards d'euros en août après 21,2 milliards en juillet a-t-elle publié ce mercredi, soit le plus gros volume mensuel depuis au moins 2003.

 

Une "nette accélération"

 

"Le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers augmente en août 2016 (+ 4,0 %, après + 3,7 % en juillet) sous l'effet de la nette accélération des crédits à l'habitat (+ 3,7 %, après + 3,3 %)" précise l'établissement, ajoutant que "La croissance des crédits à la consommation est quasi stable (+ 5,6 %, après + 5,7 %)".
actionclactionfp