François Fillon, candidat à la primaire LR pour la présidentielle 2017, a présenté ce mardi ses propositions pour les travailleurs indépendants. Pour atteindre le plein emploi, l'ancien Premier ministre entend encourager le travail indépendant et mise sur la flexibilité. Détails.

La course à l'Elysée a démarré. François Fillon a annoncé une série de mesures pour "amplifier et sécuriser le travail individuel", lors d'une conférence de presse mardi 12 avril 2016. L'ancien Premier ministre souhaite "développer l'auto-entreprenariat", "alléger les contraintes qui pèsent sur les artisans et les commerçants de façon à réduire la concurrence entre les deux statuts" et "donner à tous les travailleurs indépendants un régime social cohérent de façon à assurer une certaine égalité sociale."

 

L'ancien Premier ministre entend donc assouplir le marché du travail en donnant de la flexibilité. Que ce soit pour les artisans, les commerçants ou les auto-entrepreneurs, François Fillon propose, d'instaurer une franchise de TVA jusqu'à un plafond de 120.000 euros de chiffre d'affaires pour l'achat-revente et de 50.000 euros pour les services. Il souhaite également augmenter les plafonds de requalification des entreprises artisanales en établissements industriels à 50 salariés.

 

Réformer le RSI

 

Convaincu que le plein emploi passe par des mesures d'encouragement à devenir indépendant, François Fillon souhaite permettre à tous les jeunes, dès 16 ans, de devenir auto-entrepreneur. "45% des jeunes veulent se lancer dans l'entrepreneuriat", argumente-t-il. Il estime également qu'il est nécessaire de donner de la flexibilité pour passer d'un statut à un autre. Ainsi, il suggère de faciliter les passerelles entre le secteur privé et public, de donner la possibilité de travailler au-delà d'un temps plein et d'encourager le télétravail, mais aussi de prendre des mesures pour rendre plus fluides les parcours entre le salariat et l'activité d'indépendant.

 

Enfin, le candidat à la primaire Les Républicains juge nécessaire de renforcer la protection des indépendants pour les soutenir et combattre ainsi la précarité. Considérant que le RSI "est un échec", il souhaite "le réformer de fond en comble". Pour cela, il propose de créer une caisse de protection des indépendants et de mettre en place une assurance des entrepreneurs en cas de perte d'activité. Par ailleurs, François Fillon encourage la prévoyance par le système de retraite complémentaire et souhaite aider les indépendants à se constituer un patrimoine immatériel avec, par exemple, un droit à la formation. Tout un programme…
actionclactionfp