Quant au rez-de-chaussée, il accueillera des commerces sur 1.655 m². Mais dans tout cela, que reste-t-il de l'ancienne mûrisserie de bananes ? Quelques stigmates dans les plafonds : des traces de crochets. Toutefois, histoire de faire un clin d'œil au passé, les halls pourraient accueillir des feuilles de bananier… De quoi donner la banane aux futurs salariés qui viendront travailler dans ces locaux… Qui sait ?
actioncl