REPLIQUES CULTES. Qui aime bien châtie bien, dit le proverbe. Et quand il s'agit de parler de chantier ou d'immobilier, les humoristes s'en donnent à cœur joie. Voici un florilège de sketchs dans lesquels les acteurs du bâtiment et de l'immobilier sont rhabillés pour... l'été.

En cette période estivale, nous vous proposons un sujet léger. Cette année a été marquée par de nombreux sujets pas toujours très drôles pour notre secteur. Et si on oubliait cela pour évoquer des histoires drôles ? Et on peut dire que le secteur du bâtiment inspire depuis plusieurs années les humoristes. Est-ce une anecdote ou le fruit de leur imagination, ou tout simplement un peu des deux ? Faisons le tour d'horizon des sketchs consacrés à notre secteur.

 

La construction et ses réunions de chantier

 

Commençons par Muriel Robin. Qui ne connait pas sa mythique réunion de chantier ? Nombreux sont les corps de métiers qui y sont écharpés : le chef de chantier qui ne gère pas grand-chose, le plaquiste qui monte des cloisons n'importe où (sauf où il faut), le poseur de fenêtres à qui elle suggère de "ne poser des fenêtres que quand ça donne sur l'extérieur", le maçon qui lui a construit un escalier avec des marches bien trop hautes, le carreleur qui carrelle "trop", le peintre et de sa peinture à l'éponge ou plutôt "à la queue de vache", selon l'humoriste. Sans oublier l'électricien qui lui demande de choisir entre "brushing ou sono", ou le cuisiniste qui a posé le dégagement de la hotte dans sa penderie. Ici, seuls les architectes sont épargnés : "Je disais qu'on aurait dû prendre un architecte... je ne sais pas, une intuition..." lance-t-elle d'ailleurs au début de son sketch constatant que "ça avance, ça avance… moi je trouve qu'on s'éloigne de plus en plus de ce que j'imaginais au départ". Plus loin, lorsqu'elle estime que : "c'est lourd à gérer et ce n'est pas à moi de le faire", considérant que "c'est le boulot de l'architecte". Mais quand elle se demande : "il est où lui ? Ah oui, c'est vrai j'en ai pas pris..." regrette-t-elle surement.

 

Revoir la vidéo de Muriel Robin et la "folle" réunion chantier

 

Si Muriel Robin n'a pas fait appel à un architecte, c'est peut-être parce que le bricolage elle connaît, enfin si l'on en croit ces sketchs. Nous y reviendrons plus loin.

 

Elie Semoun dit "l'asticot" et son chef de chantier Dieudonné

 

Il y a aussi Elie Semoun. Dans les années 90, il s'était fait connaître avec Dieudonné pour une scénette entre un chef de chantier et son second surnommé "l'asticot". Deux professionnels pas très malins, pas très réglos et carrément racistes. Car oui, à une époque où le travail illégal est au cœur des préoccupations, ce chantier-là ne semble pas très réglementaire. Un point qui ne gêne pas le chef de chantier quand on lui annonce que "Mamoude est malheureusement décédé" et qui réplique "ce sont des choses qui arrivent sur un chantier à 300 briques" ajoutant "de toute façon, j't'avais prévenu, on va encore en perdre une quinzaine. Faut pas compter moins ! Tu ne fais pas d'omelettes sans casser des œufs".

 

Video Le chantier d'Elie Semoun et Dieudonné

 

Elie Semoun face à un artisan peu scrupuleux

 

Autre sketch d'Elie Semoun, sa rencontre avec un artisan à qui il confie des travaux et qui en profite bien sans pour autant sembler s'y connaître.

 

Vidéo Le chantier d'Elie Semoun

 

Le pavillon de Chevallier et Laspalès

Au tour des constructeurs de maisons individuelles d'en prendre pour leur grade avec Chevallier et Laspalès. Mais peut-on parler de constructeurs quand il reste le plancher, le toit à poser et la cave et le garage à poser ? "C'est l'avantage de la maison de maçon : tu ne payes pas cher, mais tu sais ce que t'as !" explique Laspalès à son complice qui lui répond illico : "Et plus tu vis dedans et plus tu vois ce que t'as… ".
Un sketch, de 1991 mais toujours d'actualité. Alors que les acteurs du bâtiment sont conscients du besoin de l'évolution des espaces, les deux compères en parlaient déjà à leur manière.
Extrait :
Laspalès : Nous, plus tard, dans notre maison, on pourra rajouter une chambre... si on a un chien... Elle est évolutive...
Chevalier : La nôtre, aussi, elle évolue... On est en terrain argileux, alors elle s'enfonce... Quand on se déplace à l'intérieur, forcément, faut se vouter un peu, mais à table, ça va, on se tient droit.

 

=> Les secteurs de l'immobilier, du bricolage et de la décoration ne sont pas épargnés. Découvrez dans les pages suivantes les répliques cultes qui les concernent.

A VOUS LA PAROLE
Anecdotes, pépites, situations ubuesques... racontez-nous vos meilleurs souvenirs de chantier.
actionclactionfp