CONJONCTURE. Même s'il reste situé à un très haut niveau, le moral des professionnels de l'immobilier est en légère baisse en décembre 2017, d'après le baromètre Crédit foncier/CSA.

A décembre 2017, les professionnels de l'immobilier sont à 80% optimistes pour l'année 2018 (18% pessimistes). C'est l'un des principaux enseignements qui ressortent de la dernière édition du baromètre Crédit foncier/CSA sur le sujet. Pour rappel, en janvier 2015, la situation était quasiment inversée : 64% étaient pessimistes et 34% optimistes.

 

D'après le Crédit foncier, les optimistes comptent surfer sur les taux bas et le dynamisme du marché, alors que les autres sont échaudés par les incertitudes l'optimisme des professionnels repose principalement sur le niveau bas des taux d'intérêt et le dynamisme du marché. A contrario, le pessimisme est nourri par les incertitudes liées au contexte économique (73% des répondants) et aux évolutions de la politique du logement (68%).

 

Légère dégradation au second semestre 2017

 

Toutefois, tout au long du second semestre 2017, les professionnels ont ressenti une légère dégradation de l'activité. En effet, en avril 2017, 11% estimaient que l'état du marché avait baissé lors des derniers mois ; ils étaient 16% à le penser en décembre 2017. Une hausse notable, qui correspond aux inquiétudes levées ces derniers temps par des organisations professionnelles telles que la Fédération française du bâtiment ou celle des promoteurs immobiliers. Autre élément qui pourrait corroborer les résultats de ce baromètre : le ralentissement des mises en chantier de logements neufs au troisième trimestre 2017.

 

Par ailleurs, "la proportion des professionnels qui anticipent une hausse des opérations diminue, évoluant, pour le neuf, de 40% en septembre 2017 à 33% aujourd'hui et pour l'ancien de 35% à 30%", précise les auteurs du Crédit foncier.
actionclactionfp