La Commission européenne et la Fondation Mies van der Rohe ont dévoilé la liste des 356 projets qui concourront au Prix d'Architecture contemporaine de l'Union européenne 2017. Si le nombre de pays inscrits est en hausse, la France est - avec l'Espagne - le pays le mieux représenté avec 28 projets. Découvrez les œuvres sélectionnées.

Depuis 2001, l'Union européenne et la Fondation Mies van der Rohe (créée en 1983 pour reconstruire le pavillon allemand de l'Exposition internationale de 1929 à Barcelone) s'attachent à récompenser, tous les deux ans, des ouvrages architecturaux remarquables, réalisés ou achevés récemment. Le but : "Atteindre une compréhension exhaustive de la transformation de l'environnement construit d'Europe, (…) et faire l'éloge de l'excellence et de l'innovation dans le domaine de l'architecture (en termes conceptuels et constructifs)" pour "attirer l'attention sur la contribution importante des professionnels européens au développement de nouvelles idées". C'est ainsi qu'en 2015, la Philharmonie de Szczecin (Pologne), imaginée par le duo Barozzi et Veiga, avait été distinguée au terme d'un long processus, par un jury captivé par la légèreté de l'ensemble.

 

Ivan Blasi, le coordinateur du Prix, résume : "Les ouvrages nommés sont stimulants, innovateurs et ont amélioré les conditions existantes de l'endroit où ils ont été construits. Ils dépassent les frontières et ont fixé de nouveaux standards basés sur de solides stratégies collaboratives et participatives". Les frontières même du concours ont, en effet, été repoussées, grâce à l'incorporation de nouveaux pays comme l'Ukraine et la Moldavie. Pour sa première participation, la Géorgie se distingue même, avec pas moins de sept ouvrages nommés (soit plus que la Suède, qui n'en compte que six). En tout, ce sont 356 projets qui constituent cette grande sélection européenne, qui compte principalement des immeubles de logements et des bâtiments à vocation culturelle. Le nombre de bâtiments d'enseignement a augmenté de manière significative, constituant le troisième groupe le plus représenté, devant les ouvrages à usage mixte liés aux programmes culturels et sociaux (bibliothèque avec auditorium ou hôtel de ville avec maison de quartier par exemple).

 

La France, trois fois plus représentée que la moyenne

 

L'Hexagone est, avec l'Espagne, le pays le plus représenté avec 28 projets en lice (contre 25 projets en 2015). Les deux nations devancent largement les autres pays du continent dont le Royaume-Uni (19 projets), l'Allemagne et l'Italie (17 projets chacune) ou le Danemark (16 projets). Les édifices sont harmonieusement répartis sur le territoire : seuls trois d'entre eux sont situés à Paris, tandis que certaines métropoles régionales, comme Bordeaux ou Montpellier, sont représentées par deux projets. Les autres grandes villes ne sont pas oubliées comme Marseille, Lille, Nice, Nantes ou Strasbourg, avec un projet chacune. Seule Lyon fait figure de grande absente, tandis que de petites communes comme Orbec (Calvados), Poigny-la-Forêt (Yvelines), Revin (Ardennes) ou Sars-Poteries (Nord) sont présentes dans cette liste (voir encadré). De grands noms de l'architecture, comme Jean Nouvel ou Rudy Ricciotti côtoient d'autres studios qui deviendront, peut-être, célèbres. Cerise sur le gâteau, le musée national estonien de Tartu, conçu par le cabinet français Dorell-Gotmeh-Tane Architectes, figure également dans la vaste sélection.

 

Les 86 experts indépendants, accompagnés de représentants des 39 associations nationales d'architecture des pays participants, et de membres du comité consultatif doivent maintenant sélectionner 40 ouvrages d'ici à la fin du mois de janvier, pour annoncer rapidement quels seront les cinq finalistes retenus. Les bâtiments seront alors visités, au cours du mois d'avril avant que le gagnant ne soit annoncé le 26 mai 2017, au Pavillon Mies van der Rohe de Barcelone. Rappelons que le vainqueur du Prix d'Architecture contemporaine de l'Union européenne, recevra 60.000 € et une sculpture évoquant ce pavillon, tandis que l'architecte qui recevra la Mention spéciale de l'Architecte Emergent, se verra octroyer 20.000 € et la sculpture. "Le prestige du Prix et la détermination de répandre les connaissances et le savoir-faire des architectes européens sont manifestes grâce à l'organisation d'expositions et de débats partout dans le monde, afin de rapprocher l'architecture des citoyens", font valoir la Commission européenne et la Fondation Mies van der Rohe.

 

Les 28 projets français sélectionnés :
Cité du Vin (X-Tu) à Bordeaux
Archives de Bordeaux Métropole (Robbrecht en Daem) à Bordeaux
Théâtre élisabéthain du château d'Hardelot (Studio Andrew Todd) à Boulogne-sur-Mer
Logements sociaux des Jardins Neppert (Lacaton & Vassal) à Mulhouse
Centre National des Arts du Cirque (NP2F, Caractère Spécial) à Châlons-en-Champagne
Musée Arthur Rimbaud (Abinal & Ropars) à Charleville-Mézières
Médiathèque Montaigne (Tautem, BCM2) à Frontignan
Salle de musique "La Belle Electrique" (Hérault Arnold Associés) à Grenoble
Lycée hôtelier de Lille (Caruso St John Architects) à Lille
Les Docks de Marseille (5+1 AA Alfonso Femia Gianluca Peluffo) à Marseille
Extension du restaurant du Centre Pompidou Metz (Studiolada Architects) à Metz
Extension d'une cave viticole (Michèle & Miquel) à Montpellier
Parking de la gare Saint-Roch (Archikubik) à Montpellier
Ecole de cinéma d'animation et résidence étudiante (BNR Architectes, Armand Nouvet) à Nantes
Complexe sportif futsal de l'Ariane (CAB Architectes) à Nice
EHPAD et Foyer d'accueil médicalisé (Dominique Coulon & associé) à Orbec
Reconversion des Magasins généraux de Pantin (Jung Architectures) à Pantin
Immeuble d'habitation à Belleville (Septembre) à Paris
Poissy Galore Musée des insectes et folies dans un parc (AWP) à Paris
La Philharmonie (Ateliers Jean Nouvel) à Paris
Ateliers communaux (Boidot Robin architectes) à Poigny-la-Forêt
Reconstruction du groupe scolaire Jean Moulin (Duncan Lewis, J de Giacinto, OFF) à Revin
Musée mémorial du camp de Rivesaltes (Rudy Riciotti) à Rivesaltes
Musée du verre contemporain (W-Architectures, Voinchet & Architectes associés) à Sars-Poteries
Palais de la musique et des congrès (Dietrich Untertrifaller, Lucquet et associés) à Strasbourg
La Brigantine (Martinez Barat Lafore) à Toulon
Centre de création contemporaine Olivier Debré (Aires Mateus & Associados) à Tours
Maison du conseil général de l'Isère (Perraudin Architecture) à Voiron
actionclactionfp