"The Reef of Silence", Yunil Nam (Corée du Sud)

 

Inspiré par "Vingt mille lieues sous les mers", le projet "The Reef of Silence" imagine un lieu funéraire et des cultures de coraux insérées dans une structure sous-marine. Il mène en parallèle une étude sur les questionnements culturels et environnementaux qui se posent dans l'océan Indien, et notamment de l'impact des rituels hindous, menés dans le Gange, fleuve sacré qui l'alimente. Le gouvernement indien mène des recherches de formes alternatives d'enterrement et d'incinération afin de créer des liens entre sépulture et écologie marine, par le biais de culture de corail, espèce en déclin. Des procédés futuristes tels la lyophilisation ou la liquéfaction, transformant le corps humain en nutriments sous forme de poudre ou de liquide (sic). La structure sous-marine proposée, sous le nom de "vautour tectonique", se recouvrira au fil du temps et deviendra un récif rétablissant la vie marine. La croûte s'épaissira et cachera progressivement l'installation funéraire qui se transformera en récif corallien artificiel dans la baie du Bengale.
actioncl